Accueil > Critiques > (...) > Après l’invasion

Lu dans "Le Canard enchaîné" (23 juillet 2003)

Armes irakiennes : Adler creuse profond

Alexandre Adler, " groupe multimédia à lui tout seul ", passe " bruyamment " le " mur du çon ", selon le "Canard enchaîné" (23 juillet 2003). Dans sa " chronique " sur France Culture (21 juillet), il offre, à propos des révélations de l’après-guerre d’Irak, une analyse d’une hauteur de vue digne des exigences supérieures de cette station :

" Il est plus raisonnable de penser que ces armes biologiques et chimiques ont existé (...) et pour des raisons que personne n’explique valablement alors qu’elles sont toutes simples : Saddam Hussein craignait que l’utilisation (...) d’armes chimiques aurait (sic) entraîné une riposte des Américains et des Anglais (...) il a regroupé ses armes (...) et a préféré les enterrer profondément (...) ou en détruire un grand nombre (...), ce qui évidemment ridiculiserait Américains et Anglais, on voit d’ailleurs le résultat aujourd’hui. "

Et les " dégâts collatéraux ". 

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

A la une

Didier Raoult et les éditocrates, le grand néant du débat médiatique

Personnalisation à outrance et misère de l’information.

Ce que les médias font à la justice

Une contribution d’Acrimed pour la revue Délibérée.

Formation des journalistes : quel bilan pour les dispositifs « d’égalité des chances » ?

Une enquête sur les dispositifs d’égalité des chances aux concours d’entrée aux écoles de journalisme.