Accueil > Critiques > (...) > Grévistes et précaires à Radio France

Appel de soutien au service public de la radio (Pétition)

Nous publions ci-dessous un appel à la solidarité avec les salariés de Radio France, émanant de certains d’entre eux (Acrimed)


APPEL DE SOUTIEN AU SERVICE PUBLIC DE LA RADIO

Que vous soyez auditeurs ou invités de nos chaînes, vous êtes, comme nous les salariés de Radio France, attachés à la qualité des contenus et aux missions que nous contribuons à remplir dans l’information, dans la création ou la diffusion de la culture.
Pour que ces missions soient remplies, il faut des techniciens, des administratifs, des ouvriers, des producteurs, des musiciens, des femmes de ménage, des pompiers, des surveillants, des coursiers, des attachés de production ou d’édition, des journalistes, et bien d’autres métiers.

A Radio France, il y a de très petits salaires, mais pas de petits métiers. Aujourd’hui, 15 avril 2005, les salariés en sont à leur 12ème jour de grève, car défendre ces métiers
c’est aussi défendre cette radio.

Pour exprimer votre solidarité avec celles et ceux qui font cette radio ou qui vous donnent la liberté de vous y exprimer, signez cet appel.

- Pour signer cette pétition :
- Indiquez vos Nom, Prénom, Qualité et envoyez à cepidf@radiofrance.com
ou
- Signez en ligne [N’est plus accessible - août 2010.]

- Participation à la caisse de grève :
Chèque à l’ordre de « solidarité grève » à envoyer au CEPIDF, 116 avenue du Président Kennedy, 75220 Paris Cedex 16.

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

A la une

Apologies médiatiques : Bienvenue chez Moix

Passe-droits et connivences dans le landerneau médiatique.

Salaires des profs : le grand n’importe quoi médiatique

Retour sur un cas exemplaire d’instrumentalisation de chiffres « officiels »

L’ode au « pragmatisme », dans les médias dominants US

Vous avez dit pragmatisme ?