Accueil > Critiques > (...) > Journalisme et politique

A l’étranger, Raffarin insulte la " France d’en bas "

par Jean Teulière,

" En France, on était sur la voie de la société de loisirs. On était sur le point de perdre l’habitude de travailler tôt. Il y avait un projet de loi qu’on a arrêté à temps. C’était : quand on ne travaillera plus le lendemain des jours de repos, la fatigue sera vaincue. "

La plaisanterie aurait pu faire sourire si elle était l’œuvre du regretté Jean Yanne. Mais l’expert en mauvais goût et provocations qui a prononcé ces phrases est Jean-Pierre Raffarin, ci-devant Premier ministre de la République française, qui, vendredi 23 mai à Québec, à l’occasion d’un déplacement officiel, dénigrait ainsi, devant des chefs d’entreprises canadiens, les travailleurs français.

Relevé par Le Monde dans son édition datée du 27 mai -sous un titre complaisant (" Au Canada, M. Raffarin entre ironie et "détermination" ") -, et cité à l’Assemblée nationale ce même mardi 27 mai par un député socialiste, ce propos avait auparavant été largement ignoré par la presse écrite française.

A croire que les " dérapages " du " grand communicateur " de Matignon sont volontairement éclipsés...

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

A la une

Halte aux casseurs du journalisme !

Un communiqué d’Acrimed à la suite de l’acte XXIII des gilets jaunes.

« Ne vous suicidez pas ! Rejoignez-nous ! » : le slogan oublié par les géants du journalisme

Un slogan adressé aux policiers lors de manifestations… mais incompatible avec le prêt-à-condamner dominant.