Observatoire des media

ACRIMED

Accueil > Critiques > (...) > Mobilisations contre la « Loi Travail » (2016)

Violences policières, ça suffit ! (SNJ-CGT)

Nous publions ci-dessous un communiqué du SNJ-CGT. (Acrimed)

Lors de la manifestation contre la loi travail le jeudi 26 mai, à l’arrivée place de la Nation, plusieurs photographes de presse témoignent de violences perpétrées par les forces de l’ordre à leur encontre. Cinq photographes des agences et titres de l’AFP, Panoramic, Hexagone, L’Humanité et Politis, journalistes et porteurs de brassards de presse ont été victimes de tirs tendus, coups de matraques et poursuites par les forces de police présentes.

Le SNJ-CGT proteste vigoureusement contre ces tentatives d’intimidations mettant clairement en cause la liberté de la presse. Le SNJ-CGT a déjà dénoncé dans des communiqués précédents les violences policières à l’égard de lycéens, de jeunes ou lors de la manifestation du 1er mai où la police a coupé le cortège sans aucune raison. Un climat de tensions semble être sciemment mis en place pour décourager de manifester contre la loi travail.

Le SNJ-CGT condamne les méthodes policières et demande que le gouvernement Valls prenne toutes les mesures afin que cessent ces agressions, intimidations et violences.

Montreuil, le 27 mai 2016

 

A la une

Gilets jaunes : les éditocrates applaudissent Macron et sifflent la fin de la récré

Les éditorialistes aux gilets jaunes : « rentrez chez vous ! »

Bruno Jeudy traque les « faux » gilets jaunes (BFM-TV)

L’éditorialiste distribue les rôles de bons et mauvais gilets jaunes

Manifestation des gilets jaunes : les éditocrates sont-ils « raisonnables » ?

Quand les éditorialistes condamnent « l’irresponsabilité » des manifestants pour mieux passer sous silence la responsabilité des autorités.