Observatoire des media

ACRIMED

Accueil > Critiques > (...) > TV5 Monde

Vers la disparition de TV5Monde ? (Intersyndicale et CE de la chaîne)

Nous publions ici, sous un titre de notre choix, un communiqué de l’intersyndicale et du CE de TV5Monde (Acrimed).

L’ensemble du personnel de TV5Monde, ses élus et représentants s’indignent des propos du président de la République française lors de sa conférence de presse du 8 janvier, propos laissant augurer la disparition de la chaîne dans son identité francophone et, à terme, sa disparition tout court.

Ils s’insurgent de remarques de Nicolas Sarkozy d’un « problème éditorial » de TV5, alors que son seul but est de « franciser » la chaîne de la Francophonie, francisation déjà refusée à plusieurs reprises par les partenaires de TV5, lors des conseils d’administration de la chaîne.

Les élus et représentants appellent le personnel à se mobiliser dans des actions à mener très prochainement pour se faire entendre.

Cette conférence de presse a démontré, dans la partie concernant la réforme de l’audiovisuel extérieur de la France, que Nicolas Sarkozy entendait ignorer que le français n’appartient pas uniquement à la France. Alors que nous fêtons en 2008 la naissance du Québec, alors qu’en 2008, aura lieu le XIIe Sommet de la Francophonie, les Francophones de tous les pays n’existeraient de son point de vue que pour recevoir la parole de la France, à travers une chaîne nommée « France Monde ».

Le personnel de TV5 appelle également les partenaires à faire entendre leur voix. Il a pu constater leur vigilance et leur réactivité au cours des mois écoulés, il compte sur eux pour le soutenir dans ce qu’il entreprendra pour le sauvetage de la chaîne de la Francophonie.

Signataires : CE TV5, syndicats Sud, Cfdt, Cftc, FO, Snpca-CGC

Paris, le 9 janvier 2008

 

Voir aussi...

A la une

La liberté d’informer selon LREM : chronique d’un quinquennat autoritaire (2017 - …)

La macronie en marche pour mettre les médias au pas.

Gilles Bornstein (France Info) : chien de garde face à Jean-Pierre Mercier, tendre avec Alain Minc

Le deux poids deux mesures des interviews de Gilles Bornstein.

La subordination du journalisme au pouvoir économique

Dépolarisation et verticalisation du champ journalistique