Observatoire des media

ACRIMED

Accueil > Critiques > (...) > Télévisions publiques : sous le règne de Sarkozy

Télévisions publiques : « Voici venu le temps du mépris » (Groupe 25 images)

Nous publions ci-dessous un communiqué du Groupe 25 images (Acrimed)

Année 2008. Voici venu le temps du mépris. Les casseurs sont à l’œuvre. Armés de lois et de décrets, les voici aujourd’hui qui s’avancent et s’en prennent méthodiquement aux bases mêmes de l’Audiovisuel public.

Après l’annonce fracassante de la suppression des ressources publicitaires de France Télévisions, on a agité des promesses, imaginé des expédients improbables, multiplié les commissions et les comités d’experts comme s’il s’agissait d’une catastrophe naturelle qui nous tombait du ciel. Chaque semaine, un lot de nouvelles annonces détruisent les dernières illusions des plus crédules. Elles vont toutes dans le même sens : fragilisation du domaine public dont on assèche le financement, privilèges au secteur privé dont on révise les obligations.

Sous couleur d’improvisation, il s’agit d’un plan concerté. Le triste scénario est en cours de tournage, dans lequel une logique de boutiquier inculte a pris le pas sur toute considération culturelle ou citoyenne.

Toutes les composantes de l’audiovisuel public sont concernées. Les réalisateurs du Groupe 25 images, qui ont une position centrale dans les processus de création, sont solidaires de l’ensemble des personnels permanents et occasionnels dont ils partagent les inquiétudes et dont ils partageront le sort.

Avec leurs partenaires et leurs collaborateurs habituels, scénaristes, techniciens de la production et de la réalisation, acteurs, musiciens, industries techniques, ils sont parmi les premiers touchés. Des milliers de jours de travail volent en éclats.

D’ores et déjà, la production est en chute libre. Les prévisions sont révisées à la baisse. Le pouvoir, aujourd’hui, a déclaré la guerre à la culture. Nous n’avons pas de camions pour bloquer les routes, nous n’incendierons pas de voitures. Mais nous appelons le peuple immense de ceux dont nous partageons chaque jour plusieurs heures de vie à manifester leur colère. Car à travers le mauvais coup porté à leur bien commun, c’est eux dont on méprise les aspirations et la dignité. La défense de la télévision publique ? Une affaire de civilisation.

18 juin 2008 - Le Groupe 25 images

Groupe 25 Images, Association de Réalisateurs de Films de Télévision –
147 rue Blomet 75015 Paris Tél./Fax : 01 42 50 64 30 – mail : gr25images@orange.fr - www.teletek.fr

 

A la une

La liberté d’informer selon LREM : chronique d’un quinquennat autoritaire (2017 - …)

La macronie en marche pour mettre les médias au pas.

Gilles Bornstein (France Info) : chien de garde face à Jean-Pierre Mercier, tendre avec Alain Minc

Le deux poids deux mesures des interviews de Gilles Bornstein.

La subordination du journalisme au pouvoir économique

Dépolarisation et verticalisation du champ journalistique