Accueil > Critiques > (...) > Les combats de quelques radios

Sauvons radio Zinzine à Aix-en-Provence ! (Pétition)

Nous publions ci-dessous le texte d’une pétition de soutien à Radio Zinzine. A signer ! (Acrimed)

Depuis 1998, radio Zinzine Aix-en-Provence (association « Aix-Ensemble ») offre un relais de l’expression sociale et culturelle des acteurs citoyens du Pays d’Aix.

Depuis septembre 2003, elle occupe des locaux au 8 rue de la Molle, gracieusement mis à dispositions par le Conseil Général des Bouches-du-Rhône.

Brusquement, en septembre 2009, le Conseil Général nous a ordonné de quitter les lieux sans nous proposer d’autres locaux pour continuer à assurer notre mission.

La diversité, et la qualité de nos programmes ont toujours été au service de l’expression démocratique et citoyenne du Pays d’Aix et de la région PACA.

La décision du Conseil Général, signe l’arrêt de mort de radio Zinzine à Aix-en-Provence, ainsi que le licenciement de son dernier salarié. Cette décision est incompréhensible !

En signant cette pétition, je soutiens la seule radio libre d’Aix-en-Provence afin qu’elle dispose de locaux sur Aix-en-Provence, lui permettant de poursuivre ses activités.

Pour signer, suivre le lien : Sauvons radio Zinzine à Aix-en-Provence !


Aix Ensemble (Radio Zinzine Aix 88.1 FM) 8 rue de la molle
13100 Aix en Provence
- aix-ensemble@wanadoo.fr
- http://www.radiozinzineaix.org
- 04.42.23.05.33

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

A la une

Filmographie - Des documentaires sur les médias et le journalisme (8) : de P à Q

Plus précisément : de « Le Pacte fragile » à « Qui sème la misère récolte la rage ».

Incendie de Notre-Dame : quand France Info balayait d’un revers de main le danger lié au plomb

En plus de sa rubrique « Vrai ou fake » dédiée au fact-checking, certains articles disponibles sur le site web de France Info ressemblent à s’y méprendre à de la « vérification des faits » : sélection (...)