Observatoire des media

ACRIMED

Accueil > Critiques > (...) > Racisme, antisémitisme, xénophobie, homophobie

Document : un communiqué de Reporters sans frontières (RSF)

Reporters sans frontières exprime sa solidarité à Robert Fisk

Menaces de l’acteur américain John Malkovich contre le journaliste Robert Fisk

Royaume-Uni

24.05.2002

Menaces de l’acteur américain John Malkovich

Le communiqué sur le site de RSF

" Robert Fisk, journaliste au quotidien britannique The Independent° et spécialiste du Proche-Orient, fait l’objet, depuis des mois, d’une violente campagne d’insultes pour sa couverture du conflit israélo-palestinien et les critiques qu’il a exprimées à l’égard des politiques israélienne et américaine dans la région. Dans ce contexte, les déclarations de l’acteur américain John Malkovich, le 1er mai 2002, devant la Cambridge Union Debating Society au Royaume-Uni, sont d’une gravité sans précédent venant d’une personnalité aussi connue. M. Malkovich. a affirmé avoir lui-même envie de "descendre" le journaliste.

"L’acteur John Malkovich ose encourager et appuyer de tout le poids de sa notoriété le flot d’insultes et de menaces auquel est confronté un grand journaliste. Nous dénonçons les propos gravement irresponsables, aussi imbéciles que dangereux, de l’acteur américain et assurons Robert Fisk de notre pleine solidarité" a déclaré Robert Ménard, secrétaire général de Reporters sans frontières.

Journaliste de renommée internationale, spécialiste du Proche-Orient, Robert Fisk est l’un des premiers à avoir dénoncé les massacres de Sabra et Chatila en 1982. Il est, depuis des mois, régulièrement l’objet de menaces anonymes pour sa couverture du conflit israélo-palestinien. Suite au 11 septembre, le journaliste avait, dans plusieurs articles, désigné la non-résolution du conflit israélo-palestinien comme l’une des principales racines du terrorisme. Interrogé, le 1er mai 2002, à la Cambridge Union Debating Society, sur les personnalités qu’il souhaiterait "combattre jusqu’à la mort", John Malkovich avait répondu, au sujet de Robert Fisk, qu’il préférerait "simplement le descendre" ("just shoot him"). "

 

A la une

Réapproprions-nous les médias !

Une déclaration commune, à signer et à partager

La liberté d’informer selon LREM : chronique d’un quinquennat autoritaire (2017 - …)

La macronie en marche pour mettre les médias au pas.

Gilles Bornstein (France Info) : chien de garde face à Jean-Pierre Mercier, tendre avec Alain Minc

Le deux poids deux mesures des interviews de Gilles Bornstein.