Accueil > Critiques > (...) > Enquêtes en tous genres

Rentrée canine sur France Inter

par Mathias Reymond,

Le JT de Jean-Pierre Pernaut imité par France Inter ?

Le directeur de France Inter, Frédéric Schlesinger, l’annonce sans fausse modestie : « France Inter est la généraliste de référence » (Le Figaro, 31 août 2007) et il précise, « une grande généraliste doit intégrer une multiplicité de thèmes qui sont par définition hétérogènes. » Message bien reçu, semble-t-il, par Patrick Cohen, fraîchement arrivé de RTL, pour « dynamiter le journal » de 8h (Libération, 1er septembre 2007), avec « pertinence et impertinence » (L’Humanité, 3 septembre 2007).

Lors de la première édition (3 septembre 2007), François Fillon, invité de Nicolas Demorand, s’est-il pincé à plusieurs reprises pour être certain d’entendre ce qu’il entendait sur la radio publique dite « de référence »  ? Ce n’est pas sûr… Les deux dernières minutes du journal de 8h (qui en compte moins de quinze) furent consacrées à un sujet rarement abordé par les médias français – si l’on excepte l’émission mythique « Trente millions d’amis » : la danse des chiens.

L’annonce du sujet par Patrick Cohen est pleine d’enthousiasme : « Pas encore tendance, mais ça pourrait le devenir : la danse pour chiens débarque en France, autrement appelé l’obé-rythmée, pour obéissance et rythme. » Puis, se sent-il obligé de préciser, « c’est très sérieux. (…) En France on compte une quarantaine de clubs et quatre cents licenciés. Florent Pommier s’est rendu au grand prix de France de danse de chiens. » Nous sommes bien sur France Inter, pendant le journal de 8h, quelques minutes avant l’interview de François Fillon. La danse de chiens... Une métaphore d’un Conseil des ministres ?

Le reportage d’environ une minute et trente secondes est savoureux : interview de maîtres aux anges, musique d’ambiance, aboiements de canidés et commentaires techniques du journaliste hypnotisé. « C’est à voir ! » s’exclame-il, oubliant sans doute qu’il faisait un reportage radio. L’auditeur, frustré, devra se contenter de cette conclusion taquine de Patrick Cohen : « La danse pour chiens, c’est comme si vous y étiez. »

Fichier son en écoute ci-dessous :

http://www.acrimed.org/IMG/mp3/extrait_journal_inter_cohen_030907.mp3


Format mp3 - Durée : 2’ 05" - Téléchargeable ici

Et la phrase de Frédéric Schlesinger, « une grande généraliste doit intégrer une multiplicité de thèmes qui sont par définition hétérogènes », résonne dans les couloirs de France Inter…

Mathias Reymond

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

A la une

Renaud Camus & Finkielkraut : les dissonances cognitives du Monde

D’une enquête à un « Forum philo » complaisant : cherchez l’erreur.

Macron contre le journalisme

Les attaques contre la liberté d’informer s’accumulent.

Réunification de l’Allemagne : Un résumé pamphlétaire sur France Info

Patrice Romedenne dresse un mur contre le « Monde diplomatique ».