Accueil > Critiques > (...) > Journalistes et auteurs

« Rapport Camdessus » : renvoi d’ascenseur entre un économiste et lui-même

par Philippe Monti,

Dans le numéro 233 de Challenges (21/10 /04) - qui s’appelle lui-même “ le news de l’économie ” -, on trouve en page 42 un article de " l’économiste de Challenges ", Patrick Artus (qui est aussi “ économiste en chef de la Caisse des Dépôts et Consignations ”). Titre de l’article : "Réforme du marché du travail. Les bonnes réponses du rapport Camdessus".

Challenges s’inscrit ainsi dans le concert de louanges des médias dominants sur l’effrayant inventaire néolibéral à quoi se résume ce rapport (“ travailler plus ”, “ travailler plus longtemps ”, supprimer le contrat de travail à durée indéterminée, lutter contre les “ trappes à inactivité ”, ne plus augmenter le SMIC, “ supprimer les réglementations qui visent essentiellement à protéger des situations acquises ”, “ agiliser l’Etat ” (sic), “ maîtriser la dépense publique ”, “ [généraliser] à l’ensemble de la sphère publique [...] la contrainte budgétaire et financière ”, etc.).

Ce qui est original dans la démarche de Challenges, c’est que l’auteur de l’article qui trouve “ bonnes ” les réponses du rapport Camdessus était... l’un des vingt membres de la commission qui a rédigé le rapport ! Mais ce petit “ détail ” n’est mentionné à aucun moment... [1].

En matière de « pensée unique », Challenges franchit donc un ultime palier : plus besoin de “ connivence ” puisque le renvoi d’ascenseur se fait désormais directement de soi à soi ! La main droite écrit le rapport qui préconise la régression de l’Etat social tandis que la main gauche célèbre la lucidité et la clairvoyance de la main droite !

Un conseil cependant à l’économiste multi-cartes et multi-appointé : faire bien attention de ne pas se tromper d’enveloppes, car il court le risque, la prochaine fois, d’envoyer l’article à la Documentation française, et le rapport à Challenges !

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

Notes

[1Voir la liste des membres de la commission sur le site du Ministère de l’Economie (lien périmé).

A la une

Le Parisien atteint par des tirs de LBD ?

Abus de titraille.

Lire : Ces cons de journalistes ! d’Olivier Goujon

Dans Ces cons de journalistes ! (Max Milo, 2019), le journaliste et photoreporter Olivier Goujon revient, exemples et témoignages à l’appui, sur la détérioration des conditions de travail des (...)

Jeudi d’Acrimed (27 juin) avec Mathias Reymond : Médias et élections présidentielles

Débat autour du livre « Au nom de la démocratie, votez bien ! »