Accueil > Critiques > (...) > Les combats de quelques radios

Radio Gazelle doit vivre (SNJ-CGT)

Nous publions ci-dessous un communiqué de soutien à Radio Gazelle du SNJ-CGT (Acrimed).

Radio Gazelle est une radio associative sans but lucratif ; aujourd’hui menacée dans son existence même, elle émet depuis près de trente ans.

C’est la radio du tout Marseille dans sa diversité : on y entend les accents du Sud et du Nord, de la Corse et des Comores, d’Italie et du Sénégal, on y parle arabe et occitan… et français aussi, bien sûr !

Elle joue un rôle irremplaçable pour la population marseillaise dans le domaine de la démocratie locale en donnant la parole à toutes les sensibilités politiques républicaines ; dans le domaine culturel en permettant aux jeunes artistes de faire connaître leur talent ; en étant un espace de liberté pour les jeunes des quartiers nord si souvent stigmatisés par ailleurs assurant ainsi une mission de diversité cultuelle. Elle a été facteur de paix sociale pour la cité phocéenne, et bien au-delà.

Jamais le CSA n’a eu besoin de la rappeler à l’ordre dans l’un ou l’autre des aspects de son fonctionnement. Elle est aujourd’hui, et de loin, la radio la plus connue, et sans doute la plus écoutée, des radios libres phocéennes, avec 40.000 auditeurs/jour et sans doute trois ou quatre fois plus dans la période du Ramadan. Cette radio a en effet accompagné chaque année depuis des décennies les mois de Ramadan des musulmans, qui n’avaient pas d’autre radio à écouter dans cette période.

Pourtant, contre toute attente, et contrairement à ses engagements,
la haute instance audiovisuelle a décidé de remplacer Radio Gazelle
par un réseau commercial parisien, politiquement proche du pouvoir.

Par delà cette intolérable censure, il y a aussi les sept salariés de Radio Gazelle qui vont être jetés à la rue.

Toutes les forces politiques et associatives marseillaises ont protesté contre cette atteinte à la liberté d’expression. Les institutions locales, les mairies de secteur, le président du Conseil régional, le président du Conseil général, ont demandé au CSA de revenir sur sa décision.

Le SNJ-CGT Audiovisuel demande au CSA de revenir d’urgence sur cette décision et de laisser vivre Radio Gazelle, comme le souhaite l’ensemble de la population marseillaise.

Paris, le 16 janvier 2008

Le site de Radio Gazelle : [http://www.radiogazelle.net/]

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

A la une

Halte aux casseurs du journalisme !

Un communiqué d’Acrimed à la suite de l’acte XXIII des gilets jaunes.

« Ne vous suicidez pas ! Rejoignez-nous ! » : le slogan oublié par les géants du journalisme

Un slogan adressé aux policiers lors de manifestations… mais incompatible avec le prêt-à-condamner dominant.