Observatoire des media

ACRIMED

Accueil > Critiques > (...) > 2010-... La désinformation continue

EN BREF

Quand Paris Match prétend qu’un drapeau palestinien est « un masque aux couleurs du Hamas »

par Julien Salingue,

La situation en Israël et dans les territoires palestiniens fait de nouveau l’actualité. Nous aurons probablement l’occasion de revenir sur le traitement médiatique des récents « événements » dans les jours à venir, qui reproduit malheureusement la plupart des travers que nous avons déjà eu l’occasion d’identifier par le passé [1].

Mais nous ne pouvons d’ores et déjà nous empêcher de signaler la remarquable – au sens strict du terme – bévue de l’hebdomadaire Paris Match dans sa livraison du 15 octobre 2015, avec le curieux choix de légende d’une photo illustrant un article sur la situation à Jérusalem (page 70) :





Ou comment un drapeau palestinien devient un… « masque aux couleurs du Hamas ».

Méconnaissance ? Incompétence ? Précipitation ? Nous ne le savons pas. Mais ne pas reconnaître le drapeau palestinien, pourtant récemment hissé au siège de l’ONU, et soupçonner « instinctivement » les jeunes Palestiniens et Palestiniennes qui luttent contre les forces israéliennes d’être sous la coupe du Hamas en dit long. Cette bévue est en effet révélatrice de l’ignorance et des parti-pris, conscients ou non, de certains journalistes et de certaines rédactions sur le dossier palestinien, et des ravages de la « pensée automatique ». Ce qui est d’autant plus blâmable ici que l’article illustré par cette photo est de fort bonne tenue.

Encore un effort ?



Colin Brunel



PS : merci au lecteur qui nous a signalé cette photo.

 
  • Enregistrer au format PDF

Souscription 2018Souscription 2018

A la une

Dalila Zein, une « cost killer » devient directrice générale de l’AFP

La privatisation de l’AFP est en marche.

Le Conseil de presse du Québec

Liberté de la presse ou droit du public à l’information ?

Actualité des médias n°17 (juin 2018)

Du côté des programmes, des informations et des entreprises médiatiques.