Accueil > Critiques > (...) > Les médias et les quartiers populaires

La fabrique de la haine

Photos de ces quartiers et de ces banlieues d’où vient tout le mal...

par Olivier Aubert,

Trés modeste membre inscrit de "la fabrique de la haine", regroupement d’individus qui ne supportent pas qu’on flingue les jeunes de ce pays, fussent- ils voleurs d’autoradio et « forceurs de barrages » (ce qui demanderait d’abord a être prouvé), j’ai décidé de me pencher sur le fonctionnement des médias. C’est prétentieux et condescendant, mais il n’est peut être pas trop tard pour "sauver" quelques esprits "libres". Par saine curiosité, j’ai profité de mon statut de journaliste et de photographe pour aller jeter un oeil sur deux serveurs photo professionnels qui mettent à disposition des journaux qui y sont abonnés des photographies pour illustrer leurs articles.

Neuhof est un "quartier" de Strasbourg où vivent des dizaines de personnes. Quant à Mantes-la-Jolie, ça doit vous dire quelque chose puisque dans un quartier comme dans l’autre un rendez-vous annuel est désormais donné sur place entre jeunes et médias. Bien sûr, ni tous les jeunes, ni tous les médias.

Mais bon quand même, une sorte de rituel qui commence a se perpétuer sans que personne ne semble en chercher et trouver les raisons.

Après avoir tapé un code d’accès, le client inscrit dans un moteur de recherche des mots clefs pour voir s’afficher des photographies dont il peut avoir besoin.

J’ai cherché sur le serveur de l’AFP et celui de SIPA qui est l’une des 3 plus grandes agences photo mondiale avec Gamma et Corbis-sygma.

Serveur AFP

Au mot clef : "Neuhof", je trouve 12 photographies :

- 6 de bagnoles qui brûlent et de pompiers en train de les éteindre
- 2 du défilé d’un créateur de mode habitant la cité
- 1 des élections cantonales
- 1 du baron de Neuhof à qui le quartier doit son nom
- 1 d’une visite de Martine Aubry dans le quartier
- 1 glissé par erreur qui concerne le nucléaire en Allemagne.

Serveur SIPA

Au mot clef : "Neuhof", je trouve 6 photographies.

Toutes concernent une mosquée située dans le quartier.

Serveur AFP

Au mot clef : "Mantes-la-jolie", je trouve 129 photos essentiellement politiques concernant des élections.

J’affine la recherche : "Mantes, banlieue". Je trouve 9 photos :

- 7 concernant le procés d’un policier qui a tué un jeune
- 2 d’un accident au cours duquel des tours avaient été endommagées

Serveur SIPA

Au mot clef : "Mantes-la-jolie",

Je trouve 63 images dont une série sur les moutons et la fièvre aphteuse, beaucoup d’actu concernant les élections notamment la candidature de la fille Le Pen et enfin un reportage d’une dizaine de photos sur la vie quotidienne des associations dans les cités de Mantes, il y a même une image de jeunes hilares.

Conclusion de la personne qui m’accueille devant son ordinateur :

« La logique des agences c’est : "qu’est ce qui va nous être demandé ?"... Ils font un ciblage en fonction des besoins des clients. »

Mon bilan : nulle part sur ces deux serveurs, concernant ces deux recherches, je n’ai trouvé d’images de la vie quotidienne, les seules images des habitants sont celles du procès contre le policier (c’est déjà pas mal) et des associations qui y font du soutien scolaire, des médiateurs et une seule image de jeunes hilares.

Si un journal cherche sur ces serveurs - qui sont parmi les plus importants -, il ne perçoit qu’une infime partie de la réalité. Une réalité liée à l’actu dans l’écrasante majorité des cas.

Pour sortir du cercle vicieux de la "stigmatisation" peut être faudrait-il commencer par changer ou compléter les images de ces quartiers.

Non pas leur image "objective" mais au moins leurs images véhiculées.

L’AFP qui est subventionnée, financée à plus de 50 % par l’Etat, a une responsabilité écrasante dans la circulation de l’information dans ce pays et, de plus en plus, dans la circulation de l’information photographique. Elles est pourtant devenus une usine commerciale où l’on ne produit que de l’information "catastrophe", l’actu, l’événementiel.

Si une fête de quartier rassemblait à Neuhof, 3000 habitants, il n’y aurait probablement personne pour en parler et personne pour aller le photographier ou en diffuser les photographies et encore moins pour les publier.

Neuhof et Mantes-la-jolie n’existent quasi plus qu’a travers les problèmes qui y sont vécus, des images parcellaires, des clichés.

Le pape parle de « culture de mort ». C’est l’un des rares avis je partage avec lui.

Si il y a un chercheur qui pouvait consacrer du temps à analyser l’image des "banlieues" et des "jeunes" dans les médias, il serait enfin démontré que l’image véhiculée est catastrophique y compris par la presse soi-disant "alternative" puisque celle-ci ne s’inscrit qu’en réponse aux médias dominants et ne propose qu’une "réponse" idéologique dans la plupart des cas.

A suivre.

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

A la une

Droit d’informer : Nous ne devons pas nous habituer aux intimidations, aux gardes à vue et aux poursuites judiciaires

Une tribune de Rapports de force en soutien au journaliste Guillaume Bernard.

Dupont de Ligonnès. Jour 2 : l’autocritique médiatique n’aura pas lieu

Quand le « décodage » remplace l‘autocritique.

Dupont de Ligonnès : à France Info, le fait divers était presque parfait

La triste fin d’un fait divers cuisiné aux petits oignons.