Accueil > Critiques > (...) > Le Monde par lui-même (1999-2002)

La vie du "Monde"

Petite chronique d’une grande entreprise

A défaut d’une histoire du "Monde" et en marge du processus d’entrée du "Monde" en Bourse, nous offrons ici sous forme de nouvelles brèves quelques aperçus sur l’évolution du groupe Le Monde, depuis l’automne 2000.

Le Monde choisit ses partenaires

Dans son édition en date du 13 septembre 2000, notre quotidien du soir annonce, sous la forme d’un article en dernière page, que " Le Monde Interactif et Business Week s’associent."

Et de préciser qu’à partir du 12 septembre, "Le Monde Interactif, supplément du Monde paraissant le mardi (...), publie un ensemble d’informations stratégiques sur l’univers des hautes technologies et de la nouvelle économie en association avec Business Week et son supplément e-biz. Lancé en mars 1999, e-biz est dédié aux effets des nouvelles technologies sur les entreprises, à travers des enquêtes, des portraits d’entreprises et de dirigeants (...) Avec ce partenariat, Le Monde Interactif renforce sa dimension économique et permet à ses lecteurs de bénéficier d’un panorama complet sur le développement des nouvelles technologies aux Etats-Unis et l’évolution générale de ce secteur. "

Pour se faire une idée de l’intérêt de ce partenariat interactif, un article de Marc Laimé sur minirezo.net : Le Monde et les bérets verts.

(Première publication : septembre 2000 - titre modifié)

Un quotidien généreusement libéral

Dans un entretien accordé à la revue Commentaire (n°92, hiver 2000-2001), Jean-Marie Colombani explique :

- Question de crédibilité n°1 : Le Monde des marchés.

" Tout se joue, dans notre univers surinformé, en termes de plus-value. Le rival du Monde, aujourd’hui, c’est le Financial Times, parce que c’est un journal influent en Europe. Dans les zones de conquête, il y en a surtout une qui doit continuer à être développée, c’est la sphère " entreprises, finances et marchés ". Le Monde d’aujourd’hui se préoccupe de la stratégie des grands groupes industriels et financiers, de la vie des marchés. Cela a été la naissance d’une séquence " entreprises, finances et marchés ", dont notre problème était de la crédibiliser, d’entrée de jeu, ce qui a été fait et dont, maintenant, le problème est de la développer. Ce qui sera fait dés le premier trimestre de 2001 avec un nouveau cahier publié le week-end (Ainsi naquit « Le Monde-argent », ndlr). Un sondage commandé par l’International Herald Tribune l’a montré : les deux journaux les plus influents en Europe sont le Financial Times et Le Monde."

- Question de crédibilité n°2 : Le Monde des débats.

" Il [le choix des tribunes] a permis de faire réapparaître Le Monde comme " le " lieu du débat intellectuel. L’important est que le crédit du Monde passe de nouveau par sa capacité à animer les grands débats du pays, à travers la séquence " Horizons-Débats ". J’en suis très heureux ".

- Question de crédibilité n°3 : Le Monde des gauches.

" C’est un problème propre à toute la gauche européenne : comment appréhender la multitude de petits entrepreneurs, par exemple, qui font défaut à la gauche italienne dans le ord. "

(Première publication : janvier 2001, avec PLPL)

Le Monde Diplomatique , mensuel du Monde quotidien ?

Le Monde, 27 février 2001, publie un entretien accordé par Marcos à Ignacio Ramonet, directeur du Monde diplomatique. Passionnant. Au point que l’on oublierait de se demander quelles ont été les raisons et les conditions de publication de cet entretien dans Le Monde quotidien, et non dans le Diplo. Un entretien tellement intéressant que l’on aurait pu laisser passer cette information étonnante, publiée dans le chapô de présentation : « Notre mensuel reviendra plus longuement sur cette rencontre dans son numéro en vente le 2 mars ». Et le lecteur de s’étonner, avant de comprendre : "Mais oui mais c’est bien sûr : Le Monde diplomatique est le mensuel du Monde. Comment n’y avais-je pas pensé plus tôt ?". Mais peut-être Le Monde Diplomatique n’a-t-il pris connaissance de cette OPA, qu’en lisant "son" quotidien...

(Première publication : 1 mars 2001)

Le Monde , partenaire de TF1 : " Un vrai tournant historique" ?


Le Monde ne cesse d’accueillir de nouveaux amis - ou de conforter la place des anciens.

Ainsi, Le Figaro du 23 juillet 2001 nous annonce que Le Monde Publicité, filiale du Monde et de Médias Régies Europe, a décidé de devenir actionnaire à 15 % de Cadremploi, site leader des offres d’emploi sur Internet. Les autres partenaires de Cadremploi sont Les Echos (groupe qui imprime également le Financial Times) et TF1 (qui, via LCI, offre une émission hebdomadaire à Edwy Plenel).

Stéphane Corre, président du Monde Publicité explique : " On voit mal comment, avec de tels partenaires, les premiers quotidiens nationaux et la première chaîne de télévision, Cadremploi pourrait échouer. " Il ajoute : " Au-delà de ces intérêts d’entreprise, nous sommes persuadés que notre prise de participation dans Cadremploi est un vrai tournant historique. Il traduit la volonté de la presse quotidienne nationale de continuer à jouer un rôle de premier plan dans le secteur des petites annonces et de l’emploi. " De l’emploi des cadres, pas des manoeuvres. Intuition confirmée.

L’article du Figaro précise en effet : " Le site vise essentiellement une population de cadres, avec une majorité d’offres destinée aux commerciaux (26%), aux informaticiens (20%), et gestionnaires et financiers (11%). Par ailleurs, 55% des offres concernent la région parisienne, ce qui fait écho à la répartition géographique des cadres français."

(Première publication : juillet 2001 - avec PLPL)

Le Monde est branché sur les "décideurs"

Sur le site du Monde apparaît désormais une publicité pour "expression-publique.com", un site qui présente Le Monde comme son partenaire.

Ce site multiplie les prétendus "sondages" - dont la valeur scientifique et démocratique est à peu près nulle - et Le Monde, sur son site, réalise de tels "sondages" en collaboration avec Expression-publique.com.

Un exemple de ces prétendus sondages, relevé cette semaine sur le site d’Expression-publique.com. "Comment jugez-vous le travail des médias ces dernières semaines ? Nous transmettons vos avis à Olivier Mazerolle, directeur de la rédaction de France 2 "...

Qu’est ce que ce mytérieux "Expression-publique-com" ? Il se présente lui-même ainsi : "Pour entendre, et être entendu. Nous transmettons vos avis aux décideurs."

Et Le Monde, nous le savons, est un journal qui s’adresse ...aux "décideurs"....

(Première publication : 15 novembre 2001)

Le Monde licencie en Suisse


Ce titre "choc", destiné à accroître notre lectorat, est évidemment inexact ... et malveillant.

Ce qui est vrai, en revanche, c’est que Le Monde S.A pris une participation de 20 % dans le capital du journal Suisse Le Temps, et que Le Temps vient de supprimer 10,3 postes de travail sur les 153 que compte l’entreprise, soit une diminution de 6,8% de l’effectif, par le biais de licenciements ou de réductions du temps de travail.

Le journal supprimera deux suppléments dès le début de l’année prochaine : le magazine du samedi « Le Temps de vivre » et le supplément « Sciences & Multimédia » du mardi, dont les matières seront réintégrées dans le corps du journal quotidien. Les trois autres suppléments sont maintenus : l’agenda hebdomadaire culturel « Sortir » du jeudi, le « Samedi culturel » et le « Télétemps » paraissant le samedi.

(Première publication : 30 novembre 2001)

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

A la une

Gilets jaunes : Sonia Devillers défend Radio France et élude la critique des médias

Autocritique impossible sur France Inter : rebelote.

6 juin à Paris - Médias et gilets jaunes : pour une information indépendante !

Une réunion publique organisée avec des gilets jaunes et des journalistes indépendants.

Lire : Le journalisme sportif. Sociologie d’une spécialité dominée, de Karim Souanef

Karim Souanef publie Le journalisme sportif. Sociologie d’une spécialité dominée aux Presses universitaires de Rennes (2019). En s’appuyant notamment sur un travail d’archives et sur une enquête (...)