Observatoire des media

ACRIMED

Accueil > Critiques > (...) > Magazines en tous genres

Où va la presse magazine ? Les chiffres de 2002

par Véronique Maurin,

Tous les ans, les NMPP réalisent un bilan de la vente presse au numéro. Pour mieux comprendre les évolutions, les enjeux de la presse d’aujourd’hui on ne peut ignorer son bilan 2002. Un état de lieu qui donne à voir les réalités de la presse magazine d’aujourd’hui.

1. Quand la presse quotidienne va mal, la presse magazine s’en tire !

En diffusion totale, selon les données fournies par Diffusion Contrôle- Association pour le Contrôle de la Diffusion des Médias [1]
(2002/2001), c’est bien simple tout le monde baisse. La presse grand public (- 1,4%) et plus encore la Presse Quotidienne Nationale (PQN) : - 4,6%.

En revanche, selon les résultats comptables des NMPP, la presse magazine s’en tire. Avec une progression en valeur de 1,3% malgré une baisse de 4% en volume. Un mystère qui tient en grande partie, selon les NMPP, à un « effet prix important », c’est-à-dire à une augmentation du prix de vente lors du passage à l’euro.

2. Des nouveautés « presse magazine » particulièrement rentables !

En 2002, avec 235 lancements, (-6%/2001), la presse magazine a vendu 3,2 millions exemplaires de N°UN (+13%/2001) pour 11,2 millions d’euros (+12%/01)

Et les plus performantes de ces nouveautés font partie de familles de presse particulièrement identifiées :

- Les 18 nouveaux titres « féminins » ont réalisé une vente moyenne de 36.074 ex. pour un prix moyen de 3E.

- Les 24 nouveaux titres « jeunes » ont réalisé une vente moyenne de 26 713 ex. pour un prix moyen de 3E50.

- Les 9 nouveaux titres « familiaux » ont réalisé une vente moyenne de 21.826 ex. pour un prix moyen de 4E.

- Les 24 nouveaux titres « jeux » ont réalisé une vente moyenne de 15.661 ex. pour un prix moyen de 3E 20.

- Les 6 nouveaux titres « famille », maison déco ont réalisé une vente moyenne de 11 248 ex. pour un prix moyen de 5E.

- Les 16 nouveaux titres « nature », « tourisme » ont réalisé une vente de 10 212 ex. pour un prix moyen de 5E70

Les 138 nouveaux titres restants, qui apparaissent dans les secteurs « art et culture » (33 lancements), « actualité » (23 lancements), « sciences et technique » (23 lancements) ou « masculins » (23 lancements) ont réalisés des vente inférieure à 10.000 ex.

3. Le « TOP CINQ » de la vente au numéro 2002 (hebdos et mensuels)

- Numéro Un : la famille « Presse TV »

12 titres ont vendus 361 208 000 ex. (en baisse 8,8%/2000) pour 309 132 000euros (en baisse 6,5%)

Dans cette famille tous les hebdos baissent, sauf Télé Cable et Satellite. Et la progression des abonnements ne compense pas la baisse de la vente au numéro.

- Numéro Deux : La famille « Presse féminine »

61 titres ont vendus 144 795 000 ex. (en baisse de 13 ,7%/2000) pour 234 852 000 euros (en baisse de 8 ,1%/2000)

La presse « loisirs », « déco » ou « psycho » est en progression. Mais les généralistes, les « mode beauté » et la presse familiale sont en baisse.

En 2002, la force et le dynamisme de la presse féminine réside dans ses hors séries.

Toute périodicité confondue : les 284 titres de la presse féminine ont vendus : 155 715 000 ex.
Pour 294 592 000 euros

- Numéro Trois : La famille « Picture people »

7 titres ont vendu 116.097 000 ex. (en baisse de 8,3%/2000) pour 181 344 000 euros (en baisse de 5%/2000)

Dans cette famille ce sont les magazines officiels de la TV réalité qui sont nettement les plus performants : Loft Story Mag, Star Academy, Opération Séduction Caraibes, QI mag officiel

Avec une considérable progression en diffusion (2001 : 911 000 ex., 2002 :3 380 000 ex.)
Et en valeur (2001 : 2 751 000 euros, 2002 : 7 480 000 euros)

- Numéro Quatre : La famille « Actualité »

41 titres ont vendus 47 392 000 ex. (en baisse 4,9%/2001) pour 108 240 000 euros (en baisse 5,5%/2001)

En 2002, les titres économie affaire ont baissé de 11% en volume et de 7,3% en valeur.
Les titres patrimoniaux ont baissé de 36% en volume et de 30% en valeur.

Par contre les news et la presse d’opinion sont quasi stables en volume comme en valeur.

- Numéro Cinq : La famille « Sport et loisirs »

67 titres ont vendu 46 737 000 ex. (en baisse de 9 ,8%/2000) pour 122 748 000 euros (en baisse de 6,2%/2000)

4. Les scoops de la presse magazine 2002

- Les personnalités qui ont fait vendre : Jean-Marie Messier, Nicolas Sarkosy et les épouses des hommes politiques.

- Les sujets qui ont fait vendre  : Les francs maçons, les hôpitaux, l’immobilier

Véronique Maurin

Source : NMPP (Bilan presse de la vente au numéro 2002)

 

Notes

[1Créée en 1926, cette Association a pour objet de déterminer la diffusion, la distribution et le dénombrement des journaux, périodiques et autres supports de publicité. Elle a exercé et exerce son activité sous les dénominations successives de « Office de Justification des Tirages des Organes Quotidiens et Périodiques », « Office de Justification de la Diffusion des Supports de Publicité « , « Association pour le Contrôle de la Diffusion des Médias Diffusion Contrôle ». Elle est habituellement désignée par la dénomination « Diffusion Contrôle ».

A la une

La liberté d’informer selon LREM : chronique d’un quinquennat autoritaire (2017 - …)

La macronie en marche pour mettre les médias au pas.

Gilles Bornstein (France Info) : chien de garde face à Jean-Pierre Mercier, tendre avec Alain Minc

Le deux poids deux mesures des interviews de Gilles Bornstein.

La subordination du journalisme au pouvoir économique

Dépolarisation et verticalisation du champ journalistique