Observatoire des media

ACRIMED

Accueil > Critiques > (...) > La préparation du "duel"

Nicolas Sarkozy sur RMC comme... animateur

Nicolas Sarkozy « emprunte le fauteuil de Jean-Jacques Bourdin ».

Lundi 13 février 2006, Nicolas Sarkozy est « en direct pour réagir sur l’actualité et dialoguer avec vous  » sur RMC. C’est ce qu’affirme le bandeau de publicité en page 3 du journal Le Monde daté samedi 11 février 2006. Ce bandeau vend « l’événement : lundi 13 février / 8h30 - 9h30  ». « Lundi, Nicolas Sarkozy emprunte le fauteuil de Jean-Jacques Bourdin ». Une belle opération de promotion pour RMC. Et un nouveau costume, sur mesure, pour Nicolas Sarkozy, promu pendant une heure journaliste animateur en chef. Il n’est pas l’invité, il est aux manettes.

Le goût du pouvoir éditorial serait-il un avant-goût du pouvoir politique ? Ce qui est sûr, c’est que confondre, comme le fait RMC, tribune libre et animation d’émission, n’est pas du meilleur goût. Surtout quand l’animateur est président du parti majoritaire, ministre de l’intérieur et candidat déclaré à l’élection présidentielle.

François Lassagne

 

A la une

La liberté d’informer selon LREM : chronique d’un quinquennat autoritaire (2017 - …)

La macronie en marche pour mettre les médias au pas.

Gilles Bornstein (France Info) : chien de garde face à Jean-Pierre Mercier, tendre avec Alain Minc

Le deux poids deux mesures des interviews de Gilles Bornstein.

La subordination du journalisme au pouvoir économique

Dépolarisation et verticalisation du champ journalistique