Accueil > Critiques > (...) > Le Figaro

Les vœux de Serge Dassault, du Figaro… et les nôtres.

par Henri Maler,

Nicolas Sarkozy et Serge Dassault à la « Une » du Figaro : quoi de plus « normal » ? Quoique…

Le 1er janvier 2009, Le Figaro imprimé affichait à la « Une » sa révérence à l’égard de Nicolas Sarkozy : c’était sans surprise. Et les vœux du propriétaire, Serge Dassault : c’était sans surprise non plus !

Ce qui est plus étonnant – et plus amusant, si l’on veut… - c’est que le Figaro.fr (capture d’écran réalisée vers 14 h, le 1er janvier 2009) proposait une première page bien différente…

Une même « marque », deux « produits ». Un quotidien papier qui affiche son parti pris, un site Internet qui le dissimule. Serge Dassault à la « Une » du Figaro imprimé est introuvable dans le Figaro numérique, privant ainsi ses lecteurs de quelques idées saines : la défense du capitalisme familial, le soutien à Nicolas Sarkozy, la nécessaire liquidation de décennies d’héritage du « socialisme » (sic).

Alors, parmi nos vœux pour 2009 (et les années suivantes), ceux-ci : que cessent les tromperies sur les marchandises et même (quelle audace !...) que l’information ne soit plus traitée comme une simple marchandise…

… et que les médias soient soustraits à l’affairisme et à l’emprise de propriétaires qui s’en servent comme outils d’influence.

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

Voir aussi...

A la une

Sur LCI, Daniel Cohn-Bendit invente des agressions physiques

Pilonner le mouvement social. Quitte à diffuser des fake-news ? Oui.

Retraites : mais où sont (encore) passés les magazines féminins ?

Une couverture au rabais pour des enjeux de taille.

Garde à vue abusive du journaliste Taha Bouhafs : Taha doit être libéré, il en va de la liberté de la presse

Un communiqué collectif initié par Reporters en colère (REC).