Accueil > Critiques > (...) > Le prêt-à-penser des quotidiens d’Alsace et de Lorraine

Les Dernières Nouvelles d’Alsace « réforment » les hôpitaux

par Stanislas,

Dans leurs pages « Région » du mardi 6 avril 2004, un bref article non signé évoque « le plan Hôpital 2007 et la CDFT ». Mais, au fil de l’article, on ne sait plus qui parle : la CFDT ou les DNA ?

L’article commence de manière habituelle pour un papier de ce type : « Yolande Briand, secrétaire générale de la Fédération santé sociaux de la CFDT et membre du bureau national, a présenté récemment à Strasbourg les grandes lignes du plan Hôpital 2007. »

Suivent deux questions dont ne sait pas vraiment qui les pose : « Que contient cette nouvelle réforme hospitalière, engagée depuis 18 mois ? Les changements annoncée répondent-ils à l’attente des militants CFDT ? »

La suite, pourtant, semble lever toute ambiguïté : « Devant près d’une centaine syndicalistes, Yolande Briand a affirmé que le plan Hôpital 2007 résultait d’une politique nationale qui [...] s’inscrivait dans la continuité. »
Pour l’instant, on se contente de rapporter les propos de l’éminente syndicaliste : jusque là, tout va journalistiquement bien.

Commence alors un nouveau paragraphe, et c’est abrupt : « L’évolution de l’organisation sanitaire implique une nouvelle organisation interne de l’hôpital public, de son mode de gouvernance, avec la constitution de pôles et la suppression de services. » Pas le moindre indice permettant de savoir si ce passage correspond à des propos cités textuellement, rapportés « en substance » ou à l’opinion personnelle du journaliste rédacteur de cette prose ... Des charmes inépuisables de l’ambiguïté en journalisme !

Problème : cette phrase trimballe de magnifiques poncifs libéraux : du « mode de gouvernance », expression favorite du management néo-libéral à la « suppression de postes », présentée comme allant de soi ...

La suite est du même acabit. On ne sait toujours pas qui parle ou écrit, quand l’article recourt à l’argument libéralement inusable : « c’est bien puisque les autres le font déjà. » Et ça donne :
« L’instauration d’une tarification à l’activité valable pour l’ensemble des hôpitaux public et privés remplacera le budget global pour les hôpitaux publics et la tarification à l’acte dans le secteur privé : ce système, mis en place progressivement en France [...] est déjà pratiqué dans de nombreux pays européens. » Une fois cet argument-massue délivré, la transparence financière qu’une telle gestion favoriserait, dit-on, apparaît comme secondaire : et c’est bien la place qui lui est donnée.

Le reste de l’article se perd alors dans des détails à propos de l’« action syndicale » telle qu’elle semble pouvoir s’articuler dans le cadre de ce plan « Hôpital 2007 » ...

Article de des DNA ou communication de la CFDT ? On ne sait...

Stanislas

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

A la une

6 juin à Paris - Médias et gilets jaunes : pour une information indépendante !

Une réunion publique organisée avec des gilets jaunes et des journalistes indépendants.

Lire : Le journalisme sportif. Sociologie d’une spécialité dominée, de Karim Souanef

Karim Souanef publie Le journalisme sportif. Sociologie d’une spécialité dominée aux Presses universitaires de Rennes (2019). En s’appuyant notamment sur un travail d’archives et sur une enquête (...)

Un documentaire sur la tournée de BHL… financé par le service public !

La promotion médiatique d’une imposture à grand renfort d’éloges courtisans et de fonds publics.