Accueil > Critiques > (...) > Le prêt-à-penser des quotidiens d’Alsace et de Lorraine

{Les Dernières Nouvelles d’Alsace} contre l’ennemi public musulman

par ColMar,

Que l’on soit ou non favorable à la loi qui interdit les signes et tenues qui manifestent ostensiblement une appartenance religieuse, comment ne pas s’inquiéter de la voir servir de prétexte à des campagnes insidieuses qui pratiquent tous les amalgames et contrastent bruyamment avec la réserve ou le silence qui entourent la haine des musulmans et les actions pour la paix au Moyen-Orient ? Et pas un mot dur les privilèges dont bénéficie l’Eglise catholique en Alsace. Journalisme ou propagande ? (Acrimed)

Une semaine après la profanation du cimetière musulman de Strasbourg -Meinau, les Dernières Nouvelles d’Alsace du samedi 19 juin 2004 ne trouvent pas plus urgent que de construire un ennemi public musulman.

Un éditorial de Alain Howiller, Directeur de la Publication et Rédacteur en chef, dénonce avec violence le Dr Thomas Abdallah Milcent , membre du CFCM. 


Celui-ci userait d’ « un langage dont la froide virulence (!) laisse pantois  ». Le point d’exclamation est de Alain Howiller. « Il aidera les jeunes croyantes à utiliser toutes les voies de recours ». N’est-ce pas leur droit ? « Il dénonce une loi de la République » et « Il s’efforcera d’en bloquer l’application ». Bref, un dangereux terroriste !

Dans l’interview qui suit, réalisée par Odile Weiss, la charge continue. Il est question de « radicalisation des positions de ceux qui y étaient hostiles » [A la loi]. Et le commentaires d’affirmer : « Les opposants se préparent à partir au combat derrière Thomas Milcent ». Cette affirmation passe sous silence l’action indépendante, depuis plusieurs mois, du Collectif strasbourgeois « Une école pour tous-tes contre l’exclusion » qui compte aux côtés d’associations de femmes musulmanes, de nombreux enseignants, syndicalistes, libertaires, défenseurs des Droits de l’Homme, dont l’objectif est de défendre les libertés et non l’Islam. Il est question de « stratégie du pire ». On évoque « l’ensemble des musulmans » qui suivrait Milcent. Sont cités l’ UOIF et Milli Gorus ainsi que, pour effrayer plus encore les Alsaciens, la télévision Al-Jazeera. Et l’on s’étonne ensuite du score de l’extrême droite en Alsace !

Est ce bien le rôle d’un quotidien régional d’attiser ainsi les flammes ?

On s’étonne d’autant plus ici en Alsace qu’on attend encore que les DNA rendent compte de la manifestation de 500 personnes le 12 juin à Strasbourg avec Leila Shahid, Michel Warschawski, à l’appel du Collectif judéo-arabe et citoyen pour la Paix [1]...

Colmar

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

A la une

Salaires des profs : le grand n’importe quoi médiatique

Retour sur un cas exemplaire d’instrumentalisation de chiffres « officiels »

L’ode au « pragmatisme », dans les médias dominants US

Vous avez dit pragmatisme ?

« Les Informés » (France Info) : le triomphe de la communication en huis-clos

Journalisme et communication : deux métiers interchangeables ?