Accueil > Critiques > (...) > Le groupe Le Monde

Le personnel des PVC s’oppose au dépeçage par Le Monde

Dans une lettre ouverte intitulée " Non à la vente par appartement ", les représentants du personnel du groupe PVC (Publications de la Vie Catholique, qui éditent notamment La Vie et Télérama) demandent aux actionnaires de " réviser leurs projets de démantèlement du groupe, qui nous semblent dangereux et contestables pour l’avenir " des sociétés [1], rapporte la lettre quotidienne La Correspondance de la presse (24 juin 2003).

Le 12 mai, le quotidien économique La Tribune révélait que PVC, " dont Le Monde a acquis récemment 30 % des parts [2], [mettait] en vente plusieurs sociétés de services, [dont] Presse Informatique, une société très rentable qui gère près de 70 % des abonnements de la presse française. L’ensemble représente 30 % du chiffre d’affaires des PVC et la moitié de ses salariés, soit environ 900 personnes " (selon les termes d’une brève parue deux jours plus tard dans Libération).

A la nouvelle de ces cessions, " les élus du personnel des sociétés mises en vente protestent contre ce " plan de démantèlement et de désengagement " mis en œuvre " sans consultation des représentants du personnel " ", rapportait Libération le 14 mai, ajoutant : " Selon nos informations, les PVC devraient tirer plusieurs dizaines de millions d’euros de cette vente. "

Six semaines plus tard, les représentants du personnel de PVC dans leur " lettre ouverte ", considèrent que " la recherche d’un partenaire " opérateur " pour Presse Informatique prend aujourd’hui la forme d’une vente pure et simple, sans aucune concertation avec les instances représentatives du personnel des sociétés concernées ".

" Pourquoi à un moment de conjoncture difficile pour la presse, se priver d’un pôle de diversification permettant d’assurer des ressources non négligeables au Groupe ? " s’interrogent les élus, cités par La Correspondance de la Presse. " Pourquoi, au mépris des valeurs humanistes et chrétiennes de ce même Groupe risquer de sacrifier des emplois (755 emplois directs, si l’on excepte pour l’instant France Routage) sous des prétextes fallacieux ? "

Les élus, présentant leur mouvement unitaire comme un " avertissement à l’assemblée des actionnaires ", appellent à un rassemblement mercredi 25 juin après-midi devant le siège du groupe à Paris, où devait se tenir une assemblée générale des actionnaires.

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

Notes

[1Le groupe PVC compte " notamment " Presse Informatique, France Routage, Télérama, Malesherbes Publications, La Procure, Presse Abonnements, Publicat, Fleurus Presse, indique La Correspondance de la Presse.

[2Dans La Correspondance de la Presse, cette présence du Monde dans l’actionnariat de PVC n’est relevée qu’en toute fin d’article...

A la une

Islamophobie : la surenchère complice des médias dominants

Un tract pour la « Marche nationale contre l’islamophobie » (10/11 à Paris)

Réponse à NewsGuard, arbitre auto-désigné des élégances journalistiques

NewsGuard, nouvelle entreprise auto-investie de l’arbitrage des élégances journalistiques et version états-unienne du Décodex, « évalue » depuis mai dernier les sites web français, reprenant le même (...)

Médias français : qui possède quoi ?

Vous avez dit « concentrations » ? Nouvelle version de notre infographie.