Accueil > Critiques > (...) > Concentrations hexagonales : quelques groupes majeurs

Le groupe Bouygues

par Claire Calli,

Historique et activités du groupe jusu’en avril 2003 [1]

I. Historique du groupe

En 1952, Francis Bouygues crée l’entreprise Francis Bouygues, spécialisée dans les travaux industriels et le bâtiment en région parisienne. Elle se lance dans l’activité immobilière dès 1956 avec Stim.

En 1965, l’entreprise Bouygues développe des activités de génie civil et de travaux publics et crée parallèlement des filiales régionales de BTP qui couvriront progressivement toute la France. Introduite en bourse à Paris en 1970, elle étend ses activités à l’international à partir de 1972 avec le complexe Olympique de Téhéran en Iran et crée des filiales locales internationales à partir de 1975.

En 1974, Bouygues Offshore est crée, spécialisée dans les travaux para pétroliers.

Dans les années 1980, elle fait l’acquisition de plusieurs sociétés : Saur ( distribution d’eau) et ETDE (transport et distribution d’énergies) en 1984 ; Screg ( travaux routiers), Dragages et Smac Acieroïd (étanchéité) en 1986 ; et surtout TF1 en 1987, dont elle devient l’actionnaire principal (25%) et l’opérateur.

C’est à partir de ce moment que la firme commence à montrer un intérêt pour les médias. Poursuivant ses activités de construction, sur lesquelles nous ne nous étendrons pas trop, elle fonde par ailleurs Ciby 2000 en 1990, société de production de longs métrages et rachète, par l’intermédiaire de TF1, la chaîne Eurosport en 1991.

Les télécommunications l’intéressent aussi : Bouygues opérateur du réseau national de radiomessagerie est lancé en 1994 (avec le bipper Kobby) et la même année, Bouygues est désignée opérateur du troisième réseau de téléphonie mobile.

En 1996, la société lance le bouquet numérique TPS, Télévision Par Sattelite ainsi que Bouygues Télécom. Elle signe une convention de crédit de 15 milliards de francs en 1997, un an après l’émission d’un emprunt de 1,5 milliards de francs, et sort du CAC 40 la même année.

Il semble intéressant de savoir que François Pinault entre dans le capital de Bouygues en novembre 1998, reprenant les parts de Vincent Bolloré. Moins d’un an plus tard, l’action Bouygues réintègre le CAC 40 alors que le pôle Bâtiments Travaux Publics (BTP) du Groupe est finalisé sous le nom de Bouygues Construction. En mars 2000, la firme augmente son capital de 1,5 milliards d’euros et TF1 intègre le CAC 40 deux mois plus tard. Janvier 2001, TF1 acquiert la totalité du groupe Eurosport.

Septembre 2001, le « pacte d’actionnaires »entre le groupe Pinault et SCDM (holding contrôlée par les frères Bouygues détenant 22,4% des droits de vote de la firme) est prolongé. En 2002, Bouygues augmente sa participation à Bouygues Télécom en achetant celle de Telecom Italia, se déclare candidat à une licence UMTS et lance i-mode avec NTT DoCoMo en novembre, tandis que Bouygues Construction cède sa participation majoritaire dans Bouygues Offshore en juillet.

II. Principaux chiffres et activités

Chiffre d’affaires (2002) : 22 247 millions d’euros
Résultat net (2002)  : Bénéfice de 666 millions d’euros
Résultat net (2001)  : Bénéfice de 344 millions d’euros
Capital ( 31/12/02)  : 9 000 millions d’euros

Effectifs 2002 : 121 064 dans 91 pays (18% cadres ; 30% employés et techniciens ; 52% compagnons) 66 000 en France 2001 : 125 034

Composition : Le groupe Bouygues aujourd’hui se compose de : Bouygues Telecom (détenu à 67, 1% par le groupe), TF1 (41,6%), Saur (100%, distribution d’eau), Bouygues Construction (100%), Colas (95,4%), Bouygues Immobilier (100%)

Actionnariat  : Au 31 mars 2003, le capital et les droits de vote du groupe étaient répartis tels que :

Capital (%) Droits de vote (%)
SCDM 14,8 22,4
Tennessee (Pinault) 5,1 6,0
Amark (Pinault) 2,7 2,2
Total pacte d’actionnaires 22,6 30,6
Salariés groupe Bouygues 10,1 13,5
Groupe Arnault 5,0 4,1
Mme Francis Bouygues 1,5 2,5
CNCA/BNPParibas/CL* 2,9 2,9
Auto détention 2,3 0,0
Autres actionnaires français 26,6 22,6
Actionnaires étrangers 29,0 23,8
TOTAL 100,0 100,0

*Crédit Lyonnais

Contrôle des médias  :

- Télévision : TF1, LCI, TF6 (50% avec M6), TPS, Eurosport International, TV Breizh (22%, Artémis de François Pinault en détient 27%, News International de Rupert Murdoch 13%, Mediaset de Berlusconi 13%...), Shoppingavenue, SerieClub, TF1 Digital

Claire Calli

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

Notes

[1Les modifications importants intervenues depuis seront publiées ultérieurement

A la une

Coronavirus : les patrons de presse brocardent les postiers « déserteurs »

… alors que tant d’autres se comportent en héros. (crédit photo : Amre Ghiba)