Accueil > Critiques > (...) > Enquêtes en tous genres

En bref

Le Républicain Lorrain normalise enfin un phénomène paranormal

par Henri Maler,

« Dans son édition du 21 août 2014, le quotidien régional Le Républicain Lorrain, qui est en situation de monopole de l’information locale dans une partie de l’Est de la France, annonçait sur son site Internet, vidéo à l’appui, une grande enquête à paraître dans son édition du lendemain. Le sujet ? Des événements paranormaux qui se seraient produits dans la nuit du mercredi 20 août : un couple de retraités de la commune d’Amnéville a vu sa maison mise à sac par ce que le journal appelle d’emblée Poltergeists, ou Esprits Frappeurs. »

Ainsi commençait, sous le titre « Le Républicain Lorrain ou le journalisme paranormal », un article paru sur le site « Science et Pseudo-sciences » et publié en tribune notre site.

L’enquête du Républicain Lorrain était consternante. Son résultat final fut normalement anormal, mais pas dans le sens des chasseurs de fantômes et des fin limiers du journalisme lancés à leur trousses.

En effet, le 16 septembre 2014, Le Républicain Lorrain publiait un article dont le titre énigmatique attire l’attention : « Maison « hantée » : une crise de nerfs de l’épouse ». Les premières lignes ont de quoi décevoir les amateurs de journalisme paranormal :

« Au lendemain d’un phénomène, apparemment inexpliqué, qui avait dévasté leur maison à Amnéville, les Hachette avaient déposé plainte. Mais l’enquête vient d’établir que l’épouse a elle-même commis les dégradations du 21 août ».

Par tous les fantômes, les enquêteurs du Républicain Lorrain avaient donc perdu leur temps, gâché du papier et les aides à la presse !

On en restera là : la suite de l’article en ligne étant réservée aux abonnés, nous n’avons pas voulu dépenser les précieux euros que nous avons reçus de nos donateurs.

Henri Maler

- Merci au correspondant qui nous a signalé ce retour à la normale du journalisme fantomatique.

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

A la une

Le Parisien atteint par des tirs de LBD ?

Abus de titraille.

Lire : Ces cons de journalistes ! d’Olivier Goujon

Dans Ces cons de journalistes ! (Max Milo, 2019), le journaliste et photoreporter Olivier Goujon revient, exemples et témoignages à l’appui, sur la détérioration des conditions de travail des (...)

Jeudi d’Acrimed (27 juin) avec Mathias Reymond : Médias et élections présidentielles

Débat autour du livre « Au nom de la démocratie, votez bien ! »