Accueil > Critiques > (...) > De PLPL au Plan B

Le Plan B n°4 (octobre-novembre 2006)

Le Plan B communique...que le n° 4 est en vente chez les marchands de journaux.

Au sommaire

Petits tourments de « grands électeurs » (p. 3)
Les notables qui cadenassaient la IIIe République étaient appelés « grands électeurs ». Aujourd’hui, les journalistes ont pris leur place : avant chaque scrutin, ils pré-sélectionnent des candidats agréés par la classe dirigeante. Face à cette prétention, comment réagit la gauche ?

La grande peur des sociaux-libéraux (p. 4-6)
Hors d’état d’enfanter le moindre projet, les partis de gouvernement sous-traitent l’élaboration de leurs programmes à des clubs de réflexion. La « République des idées » compte au nombre de ces supermarchés de la pensée. Oracle au PS, omniprésent dans la presse, ce cénacle de sacs à vent redessine une « gauche » qui caresse l’euro dans le sens des zéros.

Du cake dans la barbiche (p. 4-6)
Dresser un journaliste ? C’est facile avec le guide pratique du Plan B en huit leçons.

La chasse aux malades du travail (p. 7-8)
Miracle ! Le nombre d’arrêts-maladie baisse tandis que les souffrances au travail augmentent. Le Plan B enquête sur les dessous d’un marchandage entre la Sécurité sociale, les patrons et les médecins libéraux.

Bayrou, Besancenot... (p. 10-11)
Lequel est centriste mou ? Lequel est communiste révolutionnaire ? Analyse croisée de deux prestations médiatiques.

Les robinets picards arrivent à pied par la Chine (p. 12-13)
Reportage sur les prodiges de la mondialisation : dans le pays du Vimeu, serrureries et robinetteries avaient façonné une terre de bas salaires et d’anarcho-syndicalisme. Aujourd’hui, ce tissu se déchire.

Frappes médiatiques sur le Liban (p. 14-15)
Quand une guerre éclate entre une puce et un éléphant, les alliés médiatiques de l’éléphant connaissent la musique. Il leur faut à la fois humaniser le pachyderme et diaboliser le plus faible, forcément plus fourbe, en particulier s’il est arabe.

Journalistes embrigadés par Thierry Breton (p. 16-17)
Comme en Corée du Nord, le ministère des Finances mobilise des journalistes pour chanter ses louanges. En dépit d’une résistance héroïque opposée par Claude Perdriel, propriétaire du Nouvel Observateur et de Challenges.

Le Monde , droit dans le mur de l’argent (p. 18)
Allié avec Lagardère dans le Sud-est, le quotidien vespéral prépare le lancement d’un « gratuit » en partenariat avec Bolloré. Analyse d’une stratégie industrielle.

Faut-il interdire la presse bourgeoise ? (p. 19)
Tel est le grand débat citoyen lancé par les communards en 1871.

Le procès de Jacques Marseille (p. 20)
« ...Vous êtes l’historien économiste préféré de Sarkozy, des médias et du Medef » lance le juge. Frétillant sur son banc, l’accusé s’asperge d’eau de Cologne et entame sa défense...

Et plein d’autres pépites à découvrir...

Prochain numéro : 8 décembre 2006



Une grande souscription est lancée ! Envoyez des euros ! Abonnez-vous !
Pour que vive Le Plan B, libellez vos chèques délicieux à l’ordre de La Sardonie libre.

* Pour la souscription
Le Plan B
40 rue de Malte
75011 Paris

* Pour les abonnements
Abonnement : 20€ pour 10 numéros
Le Plan B - Service abonnements
BP n°1
59361 Avesnes sur Helpe Cedex


Le Plan B
Journal de critique des médias et d’enquêtes sociales
40 rue de Malte
75 011 Paris
Courriel : contact@leplanb.org
www.leplanb.org
*********************************

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

A la une

La rédaction quitte les Cahiers du cinéma (communiqué)

Un communiqué de la rédaction des Cahiers du cinéma.

Claude Askolovitch à propos du « Masque et la plume » : touchez pas au Garcin !

Quand une défense corporatiste valide le sexisme.

Affaire Dupont de Ligonnès : les médias plaident la « méprise »

De l’impossible autocritique médiatique.