Accueil > Critiques > (...) > De PLPL au Plan B

Le Plan B n° 21 (décembre 2009-janvier 2010)

Le Plan B communique...

AU MENU

- Accident civique (p. 3) « Erreur civique », tranche Laurent Joffrin à propos du désintérêt populaire pour les questions européennes. Avec la désignation d’un « président de l’UE », les journalistes avaient de quoi faire preuve de « pédagogie ». Mais Joffrin ment, énormément…

- La « cité de la peur » se rebiffe contre TF1 (p. 4) La chaîne du groupe Bouygues avait racolé six millions de télespectateurs en présentant un quartier HLM de Maubeuge comme un coupe-gorge tropical. Les habitants ont modérément apprécié.

- Corruption sur ordonnance (p. 5) Pour les grands laboratoires pharmaceutiques, avides d’écouler leurs pilules, le médecin est un VRP idéal. D’où l’intérêt de le corrompre dès l’amphithéâtre. Médecin biologiste dans un grand hôpital, un témoin sardon nous raconte sa scolarité.

- Les petits procureurs d’Action directe (p. 6) Depuis vingt-trois ans, le sujet est pressé jusqu’au trognon. Mais les journalistes d’investigation réussissent encore à en extraire quelques gouttes…

Dossier : les falsificateurs de l’histoire (p. 8-11) Les vautours de Timisoara (p. 8-9)

En décembre 1989, la découverte d’un « gigantesque charnier » en Roumanie démontrait l’horreur du communisme et la cruauté de Nicolae Ceausescu. 20 ans après, Le Plan B se souvient de cette grande leçon de journalisme.

- Le jour où Radio France a colonisé Berlin (p. 10-11) Le 9 novembre, les divisions blindées du Parti de la presse et de l’argent (PPA) déferlaient sur la capitale allemande pour célébrer « vingt ans de liberté ». Le Plan B s’est invité à cette grande fête du pluralisme…

- Les médias sur un lit de roses (p. 12-13) En novembre, le PS déposait une proposition de loi destinée à combattre les « relations coupables entre le pouvoir exécutif et les grands groupes qui possèdent les principaux médias ». Mais son initiative n’a pas traumatisé le Parti de la presse et de l’argent…

- Le pétard mouillé des nihilistes russes (p. 14) Né en Russie dans les années 1860, le mouvement nihiliste prônait l’émancipation de l’individu par la connaissance scientifique et l’action violente. Ses adeptes réussirent à éliminer le tsar Alexandre II mais pas à vaincre le scepticisme des foules. Où est passée l’insurrection qui devait venir ?

- Michel Onfray, traducteur de colère (p. 15) Invité dans l’émission de Taddéi pour deviser de l’identité nationale avec Eric Besson, le philosophe hédoniste livre une brillante prestation. Comme toujours.

- Le procès de Bernard Guetta (p. 16) Europhile fanatique, prophète aux mille erreurs, collègue de Nicolas Demorand sur France Inter : les chefs d’accusation ne manquent pas au tribunal de la Sardonie. Découvrez l’astucieuse plaidoierie qui sauvera le soldat Guetta.

Et toujours : le DVD « trois petits films contre le grand capital » (trois films sélectionnés par Pierre Carles) édité par Le Plan B.

Prochain numéro : février 2010

**********************************

Une grande souscription est lancée ! Par ici les euros !
Pour que vive Le Plan B, envoyez vos chèques à l’ordre de La Sardonie libre à l’adresse suivante : Le Plan B, 40 rue de Malte 75011 Paris

S’ABONNER, SE REABONNER, ABONNER UN(E) AMI(E)
(20 euros pour 10 numéros, chèques à l’ordre de La Sardonie libre)

Le Plan B, service abonnements, - BP n°1 - 59361 Avesnes-sur-Helpe Cedex.

Tél : 03 27 56 38 55. Fax : 03 27 61 22 52. Mail : abonnements@leplanb.org

*********************************

Le Plan B
Journal de critique des médias et d’enquêtes sociales
40 rue de Malte
75 011 Paris
Courriel : contact@leplanb.org
www.leplanb.org
Abonnement : 20 euros pour 10 numéros
*********************************

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

A la une

Halte aux casseurs du journalisme !

Un communiqué d’Acrimed à la suite de l’acte XXIII des gilets jaunes.

« Ne vous suicidez pas ! Rejoignez-nous ! » : le slogan oublié par les géants du journalisme

Un slogan adressé aux policiers lors de manifestations… mais incompatible avec le prêt-à-condamner dominant.