Accueil > Critiques > (...) > Publicité : Invasions et résistances

" La police belge perquisitionne les bureaux de JC Decaux " (transnationale.org)

" JC Decaux avait vivement réagi fin février à des informations de presse relatant l’ouverture par le parquet d’Anvers d’une instruction pour corruption contre sa filiale belge (JC Decaux Publicite Belgium).

Dans le cadre de son enquête, la police belge a indique ce vendredi avoir perquisitionné les bureaux du groupe français de communication JC Decaux jeudi à Anvers. De son côté JC Decaux annonce qu’il ignore toujours ce qui lui est reproché. L’affaire porterait sur un contrat signé en 1991 entre Decaux et la ville d’Anvers à propos d’investissement pour la modernisation des panneaux d’affichage de la ville. "

Lire la suite de l’article (lien périmé en 2008)

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

A la une

Covid 19 : les éditocrates serrent les rangs derrière Macron

... et balaient d’un revers de main les critiques.

Au nom du pluralisme, taisez-vous !

Une déclaration d’Acrimed à destination des éditocrates et des économistes à gages.

Démocratiser les grands médias

Une tribune du sociologue Alain Accardo.