Observatoire des media

ACRIMED

Accueil > (...) > Des mardis aux jeudis de 1996 à 2002

Jeudi d’Acrimed : le 17 octobre 2002

La concentration des médias et ses effets

Avec Christian Pradié, maître de conférences (universités de Valenciennes et de Paris 8)
par Acrimed,

La concentration des médias a été un phénomène violemment combattu dès le XIXème siècle et clairement repoussé après la Libération, en raison des dangers qu’il présente pour la liberté d’expression. Depuis près de vingt ans, la même évolution est défendue, dans le cadre de la mondialisation libérale, comme constituant une condition indispensable au renforcement des capacités des acteurs nationaux face à la concurrence internationale. Il est pourtant possible de relever qu’appliquée au domaine des moyens d’information et de communication, la théorie libérale présente des failles particulièrement évidentes et échoue à jouer un rôle efficace à la fois pour le développement du pluralisme et pour la défense des intérêts nationaux. D’une part, alors que l’abondance des moyens technologiques pourrait conforter la pluralité de l’offre, la tendance oligopolistique ne cesse de s’étendre. D’autre part, avec Vivendi ou Kirch, les empires médiatiques érigés pour former des barrières face à la croissance des groupes étrangers s’effrondrent progressivement à leur profit. Il semble qu’au-delà des règles libérales, ce soit celles propres au fonctionnement selon le régime capitaliste du secteur qui aient été ignorées et que cette financiarisation progressive de l’activité s’oppose à la régulation envisagée et donc, finalement, au pluralisme et à la liberté d’information.

 

A la une

Petits reportages entre amis (macronistes) au JT de TF1

L’information selon TF1 : faire la pub d’un copain de Macron (et de sa start-up) au JT de 20h

Réapproprions-nous les médias !

Une déclaration commune, à signer et à partager

La liberté d’informer selon LREM : chronique d’un quinquennat autoritaire (2017 - …)

La macronie en marche pour mettre les médias au pas.