Observatoire des media

ACRIMED

Accueil > Critiques > (...) > Le journalisme précaire

La Marseillaise a besoin de vous (SNJ-CGT La Marseillaise)

Soutenus au niveau national par le SNJ-CGT, les salariés en lutte du quotidien La Marseillaise nous font parvenir un texte issu de leur blog que nous publions sous forme de communiqué. (Acrimed)

Notre mouvement, tel qu’il se présente aujourd’hui devant vous, a commencé il y a un peu moins de trois ans. Des échanges de mails pour se souhaiter la nouvelle année s’étaient alors transformés en échanges de points de vue pour faire évoluer le journal dans le bon sens.

Trois ans plus tard, après des pétitions, une grève inédite pour le canard, une motion de défiance, la direction reste toujours autant sourde à nos revendications salariales.
Les journalistes en lutte ont alors décidé de passer à des vitesses supérieures. La création de ce blog en est la première étape, un blog qui au jour le jour, dresse et dressera encore les réalités du journalisme au quotidien la Marseillaise. Précarisation indécente, conditions de travail indignes et perspectives d’amélioration nulles si l’on se réfère à une hiérarchie pour l’heure immobile.

Aujourd’hui, le pôle rédaction souhaite non seulement se faire entendre, mais aussi participer aux défis à relever. Dans le paysage de la PQR, il reste de l’espace pour un quoditien local de gauche innovant.

Aujourd’hui, la situation financière du journal est à l’équilibre. Un équilibre acquis sur le dos des salariés payés largement sous le seuil légal imposé par les conventions collectives.

Les journalistes ne peuvent travailler correctement dans de telles conditions de précarité. Des journalistes qui pourtant, défendent quotidiennement les travailleurs en lutte dans les entreprises et administrations de notre zone de diffusion. Des journalistes qui se font les échos de tous les combats contre l’injustice menés tant par des élus, que par des particuliers, des syndicats ou des associations.

Les journalistes en lutte de la Marseillaise le demandent désormais à ces élus, ces particuliers, ces syndicats et ces associations :

« Défendez-nous comme nous vous défendons ! »

Adressez-nous vos commentaires de soutiens sur le présent blog ou sur les mails du journal (redaction@lamarseillaise.fr, agences@lamarseillaise.fr), ou sur celui du syndicat SNJ-CGT la Marseillaise (snjcgt.mars@gmail.com), faites pression sur notre direction dont les comportements n’ont rien à envier à ceux des patrons que nous dénonçons si souvent dans nos colonnes.

Pour que nous puissions encore rendre compte de vos luttes pendant longtemps.

Le SNJ-CGT La Marseillaise

PS (ajouté le 30 octobre) : Une pétition électronique qui demande à la direction de la Marseillaise de respecter les droits de ses salariés à été mise en ligne. Pour la signer, cliquer ici.

 

A la une

Nous, journalistes pigistes, exigeons le respect de nos droits

Une tribune de collectifs de journalistes pigistes

Petits reportages entre amis (macronistes) au JT de TF1

L’information selon TF1 : faire la pub d’un copain de Macron (et de sa start-up) au JT de 20h

Réapproprions-nous les médias !

Une déclaration commune, à signer et à partager