Observatoire des media

ACRIMED

Accueil > Critiques > (...) > Les illuminations de quelques penseurs

JDD : fumeux

par Jean Teulière,

Le 24 août 2003, dans le " journal du mois " qu’il tient péniblement dans le Journal du dimanche (JDD), Philippe Sollers s’épanche, sous l’intertitre " Fumer " :

" Difficile de déchiffrer un monde où tout le monde ment, où les voitures deviennent des bombes, où le pétrole et l’argent circulent au noir, où votre voisin, déguisé en moine, va faire exploser l’autobus où vous vous trouvez, où de pauvres gens ensanglantés en sauront toujours moins qu’un oléoduc, où les respirations s’arrêtent dans les replis de la capitale. En quelques jours, Paris-Plage s’est transformé en Paris-Cimetière. "

Pour préserver la portée poétique de cette indigeste platrée, nous nous sommes abstenus d’y instiller les piments qu’elle mérite. In fine, remarquons simplement que le Parisien Sollers, ravi de rencontrer l’hécatombe à Paris, veut sans doute clamer ici sa revanche contre ces " bernarenrilévis " qui s’en vont quérir les périls en des contrées lointaines...
Mais passons à l’essentiel.

" Avez-vous vu les nouvelles inscriptions sur les paquets et les cartouches de cigarettes ? "

Sollers aurait pu écrire simplement : " sur les paquets de cigarettes ". Mais mentionner les " cartouches " suggère - outre que l’ " écrivain " ne saurait être assimilé aux fumeurs vulgaires - qu’achetant en gros un produit déconseillé par la faculté, il reste " rebelle " jusque dans sa vie quotidienne...

" Elles sont impressionnantes : "Fumer tue", "Protégez vos enfants, ne leur faites pas respirer votre fumée", "Fumer nuit gravement à votre santé et à celle de votre entourage" (...)

" Vous trimbalez ce catéchisme dans votre poche, vous attendez le moment où les vins de Bordeaux n’auront plus pour étiquettes que des têtes de mort. Vous êtes à Bagdad, vous assistez à un attentat, vous venez de prendre la décision de ne plus fumer, là-dessus votre voiture explose. "

Quelle fulgurance, non ? Voilà le cadeau d’un Journal du dimanche pour s’enfumer intello en fin de semaine.

Mais l’hebdomadaire, pardon, le " quotidien du septième jour ", d’Hachette, se veut " populaire ". Pour ceux qu’essoufleraient les cîmes sollersiennes, deux pages plus loin, c’est Jean-Luc Azoulay, l’ex-pygmalion de Dorothée et d’ " Hélène et les garçons ", qui tousse sa contribution au Grand Débat Rideau de Fumée de la rentrée.

Le journaliste l’a rencontré dans son bureau de La Plaine-Saint-Denis. La haute teneur (en nicotine) de sa contribution méritait que le JDD en fasse l’attaque de son article.

" " Vous avez vu les derniers paquets de cigarettes ? " " Fumer tue " est écrit au verso. " Et au recto ? " Que ça peut nuire aux spermatozoïdes... Cette dernière mise en garde l’amuse. Il s’imagine au restaurant assis face à une (très) belle femme, son paquet de menthol en évidence... "

Les points de supension sont sans doute là pour marquer un sous-entendu, voire une certaine subtilité.

 

A la une

Réapproprions-nous les médias !

Une déclaration commune, à signer et à partager

La liberté d’informer selon LREM : chronique d’un quinquennat autoritaire (2017 - …)

La macronie en marche pour mettre les médias au pas.

Gilles Bornstein (France Info) : chien de garde face à Jean-Pierre Mercier, tendre avec Alain Minc

Le deux poids deux mesures des interviews de Gilles Bornstein.