Observatoire des media

ACRIMED

Accueil > (...) > Quel financement ?

Eric Chabert nous a quittés

par Acrimed,

Acrimed a perdu un ami, un membre actif, un militant. Nous reproduisons ci-dessous le texte rédigé par l’antenne lyonnaise d’Acrimed dont il avait été l’un des premiers artisans.

Nous avons appris avec tristesse la disparition d’Éric Chabert le lundi 14 décembre 2015.
Notre antenne lyonnaise lui doit beaucoup.

Éric aura œuvré à son lancement en 2007. Il l’aura animée ensuite avec constance (il était le patient rédacteur des agendas du blog) et conviction militante, mettant notamment à son service sa grande connaissance des médias alternatifs.
Pionnier du web indépendant, Éric aura été à l’origine avec quelques autres de la création de rezo.net, l’un des plus anciens portails agrégatifs du net, dont il aura pour une part assuré l’animation jusqu’au bout.

Il crée aussi à la même époque le site L’homme moderne dédié notamment à la diffusion de la sociologie de Pierre Bourdieu, des films de Pierre Carles, des textes de Serge Halimi (Le Monde Diplomatique) et d’Henri Maler (Acrimed).

II était aussi le défenseur d’une certaine idée d’un rock indépendant et exigeant (certains ici s’en souviennent encore !) comme a pu l’attester l’aventure Underground productions ou encore le blog Le rock est mort, dont les archives sont toujours consultables sur L’homme moderne.

Mais nous avons perdu aussi et avant tout un ami cher.
Et nous pensons très fort à son épouse Marylène et à sa fille Louise-Michel que nous embrassons et soutenons dans ce moment difficile.

Voici le lien sur la dernière production musicale d’Eric : https://klimperei.bandcamp.com/album/dealings

 

A la une

Gilets jaunes : les éditocrates applaudissent Macron et sifflent la fin de la récré

Les éditorialistes aux gilets jaunes : « rentrez chez vous ! »

Bruno Jeudy traque les « faux » gilets jaunes (BFM-TV)

L’éditorialiste distribue les rôles de bons et mauvais gilets jaunes