Observatoire des media

ACRIMED

Accueil > (...) > Débats et initiatives : annonces et présentations

En débat, le 17 avril : « Les opposants à Notre-dame-des-Landes et les médias » (antenne nantaise d’Acrimed)

Quelles relations les opposants à l’aéroport de Notre-dame-des-Landes et les médias entretiennent-ils ? Ce sera le sujet d’une rencontre qu’organise Acrimed à Nantes le lundi 17 avril prochain.

Alors que le traitement médiatique des opposants au projet d’aéroport nous semble parfois caricatural ; alors que les positions des pouvoirs publics (pro-aéroport) trouvent souvent de généreux relais dans la presse ; alors que certains médias ne manquent de rappeler à longueur de colonnes « l’hostilité » des « zadistes » à leur endroit ; Acrimed propose de renverser la perspective : écouter les opposants, leur rapport aux médias, leurs réflexions, leurs inspirations, leurs actions.

Entre autres sujets, nous aborderons les questions suivantes :

- Comment nos invités perçoivent-ils le traitement médiatique réservé aux opposants au projet d’aéroport ?
- Ont-ils constitué une « stratégie » vis-à-vis des médias dominants (qu’il s’agisse d’Ouest France et de Presse Océan pour la presse locale, ou des différents titres de la presse nationale) ? Ou au contraire décident-ils de les éviter, par exemple pour constituer leurs propres médias ?
- Comment fonctionnent et travaillent le groupe presse et les « auto-médias » qui existent aujourd’hui sur la ZAD : Zad.nadir, Radio pirate ? Quel contenu proposent-ils ? Comment sont prises les « décisions éditoriales » ? Ont-ils seulement ou principalement vocation à être des outils d’ « auto-défense médiatique », ou bien à devenir des médias d’information autonomes ?
- Sur le terrain, comment sont reçus les journalistes qui viennent à la ZAD ?
- Face à un traitement médiatique souvent « sensationnaliste », comment réagir ? Est-ce un enjeu prioritaire de répondre aux différentes caricatures que les « grands » médias véhiculent sur les zadistes et leur mobilisation ?
- Y a-t-il des stratégies ad hoc pour les moments de pics médiatiques, comme les interventions policières ou la consultation dans le département ?
- Des médias alternatifs comme Reporterre, Terra éco, La lettre à Lulu, Médiapart et d’autres constituent-ils des points d’appui pour le mouvement, et plus largement sont-ils des alternatives possibles aux médias dominants ?

Pour discuter de tous ces sujets, les membres de l’antenne nantaise d’Acrimed animeront une discussion avec deux membres de l’ACIPA (Association luttant contre la création d’un autre aéroport à Nantes) et un·e habitant·e de la ZAD investi·e dans le groupe presse des habitant·e·s de la ZAD.

Informations pratiques  :

- Date : lundi 17 avril
- Lieu : Maison de quartier île de Nantes, 2 rue Conan-Meriadec, 44000 NANTES
- Horaire : accueil à partir de 19h30 ; discussion de 20h à 22h.

L’antenne nantaise d’Acrimed est ouverte à de nouveaux et nouvelles volontaires ! Pour nous contacter, c’est par ici.

 

A la une

Manifestation des gilets jaunes : les éditocrates sont-ils « raisonnables » ?

Quand les éditorialistes condamnent « l’irresponsabilité » des manifestants pour mieux passer sous silence la responsabilité des autorités.

Humiliations policières contre les lycéens, Barbier et Giesbert complices

Des violences policières légitimées dans les grands médias.

Panique médiatique face aux gilets jaunes

Les éditorialistes se font conseillers en communication, arbitres de la légitimité des revendications et organisateurs du dialogue social.