Accueil > (...) > Débats et initiatives : annonces et présentations

En débat, le 17 avril : « Les opposants à Notre-dame-des-Landes et les médias » (antenne nantaise d’Acrimed)

Quelles relations les opposants à l’aéroport de Notre-dame-des-Landes et les médias entretiennent-ils ? Ce sera le sujet d’une rencontre qu’organise Acrimed à Nantes le lundi 17 avril prochain.

Alors que le traitement médiatique des opposants au projet d’aéroport nous semble parfois caricatural ; alors que les positions des pouvoirs publics (pro-aéroport) trouvent souvent de généreux relais dans la presse ; alors que certains médias ne manquent de rappeler à longueur de colonnes « l’hostilité » des « zadistes » à leur endroit ; Acrimed propose de renverser la perspective : écouter les opposants, leur rapport aux médias, leurs réflexions, leurs inspirations, leurs actions.

Entre autres sujets, nous aborderons les questions suivantes :

- Comment nos invités perçoivent-ils le traitement médiatique réservé aux opposants au projet d’aéroport ?
- Ont-ils constitué une « stratégie » vis-à-vis des médias dominants (qu’il s’agisse d’Ouest France et de Presse Océan pour la presse locale, ou des différents titres de la presse nationale) ? Ou au contraire décident-ils de les éviter, par exemple pour constituer leurs propres médias ?
- Comment fonctionnent et travaillent le groupe presse et les « auto-médias » qui existent aujourd’hui sur la ZAD : Zad.nadir, Radio pirate ? Quel contenu proposent-ils ? Comment sont prises les « décisions éditoriales » ? Ont-ils seulement ou principalement vocation à être des outils d’ « auto-défense médiatique », ou bien à devenir des médias d’information autonomes ?
- Sur le terrain, comment sont reçus les journalistes qui viennent à la ZAD ?
- Face à un traitement médiatique souvent « sensationnaliste », comment réagir ? Est-ce un enjeu prioritaire de répondre aux différentes caricatures que les « grands » médias véhiculent sur les zadistes et leur mobilisation ?
- Y a-t-il des stratégies ad hoc pour les moments de pics médiatiques, comme les interventions policières ou la consultation dans le département ?
- Des médias alternatifs comme Reporterre, Terra éco, La lettre à Lulu, Médiapart et d’autres constituent-ils des points d’appui pour le mouvement, et plus largement sont-ils des alternatives possibles aux médias dominants ?

Pour discuter de tous ces sujets, les membres de l’antenne nantaise d’Acrimed animeront une discussion avec deux membres de l’ACIPA (Association luttant contre la création d’un autre aéroport à Nantes) et un·e habitant·e de la ZAD investi·e dans le groupe presse des habitant·e·s de la ZAD.

Informations pratiques  :

- Date : lundi 17 avril
- Lieu : Maison de quartier île de Nantes, 2 rue Conan-Meriadec, 44000 NANTES
- Horaire : accueil à partir de 19h30 ; discussion de 20h à 22h.

L’antenne nantaise d’Acrimed est ouverte à de nouveaux et nouvelles volontaires ! Pour nous contacter, c’est par ici.

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

A la une

Quand la presse portait Macron au pinacle – et au pouvoir

Extrait de notre livre « Au nom de la démocratie, votez bien ! » qui revient sur l’entre-deux-tours de l’élection présidentielle 2017.

Appel à dons : le compte n’y est pas… Acrimed a encore besoin de vous !

Le 9 mars dernier, nous vous alertions sur nos faibles ressources financières et lancions un appel à dons afin de poursuivre nos activités, nos publications et nos interventions publiques. (...)

Christophe Barbier, ou les leçons de journalisme d’un éditocrate militant

Christophe Barbier ose tout, c’est même à ça qu’on le reconnaît.