Observatoire des media

ACRIMED

Accueil > Critiques > (...) > Les suites visibles de "la face cachée"

Daniel Schneidermann licencié

" Délit d’opinion " au Monde ? Communiqué de dix syndicats

 [1]

Communiqué de dix syndicats
du Groupe la Vie-Le Monde

Les syndicats soussignés du Groupe La Vie-Le Monde déplorent que la direction du Monde ait exclu toute possibilité de conciliation (*) avant de licencier le journaliste Daniel Schneidermann.
En s’affranchissant ainsi des règles prévues par la Convention collective des journalistes pour tenter de résoudre à l’amiable les conflits relatifs à la liberté d’opinion des journalistes, la direction du Monde crée un précédent alarmant.

La méthode employée par la direction ne peut que porter préjudice à l’image du Groupe Le Monde et à chacun des titres qui en font désormais partie.

Surtout, cette décision, brutale et autoritaire, donne le sentiment qu’il existerait au sein de ce journal un « délit d’opinion », susceptible d’être sanctionné par une mesure aussi extrême que le licenciement immédiat.

Les syndicats du Monde s’en sont publiquement émus.

Solidaires de cette prise de position, les syndicats du Groupe La Vie-Le Monde s’inquiètent, en outre, de l’effet d’intimidation que pourrait produire ce licenciement sur l’ensemble des salariés du Groupe. Ils sont déterminés à défendre, dans chaque rédaction, la liberté d’expression - fût-ce celle d’une opinion jugée dérangeante par la direction.

A Paris, Montpellier, Perpignan, Rodez,
le 15 octobre 2003

Signataires :

SNJ Courrier international
CGT Courrier international
CGT des Editions de l’Etoile
CFDT Publications Vie catholique
SNJ Télérama
Sud Télérama
SNJ Midi libre (Midi libre, l’Indépendant, Centre-Presse)
CFDT Le Monde
SNJ Le Monde
CFDT Le Monde interactif

 

Notes

[1Titre et surtitre : Acrimed.

A la une

Réapproprions-nous les médias !

Une déclaration commune, à signer et à partager

La liberté d’informer selon LREM : chronique d’un quinquennat autoritaire (2017 - …)

La macronie en marche pour mettre les médias au pas.

Gilles Bornstein (France Info) : chien de garde face à Jean-Pierre Mercier, tendre avec Alain Minc

Le deux poids deux mesures des interviews de Gilles Bornstein.