Accueil > Critiques > (...) > Le groupe Le Monde

Collectif « Le Monde en lutte » : Aden, Le Monde initiatives... A qui le tour ?

A la suite de la fermeture d’Aden et du Monde Initiatives (Lire ici même : Le Monde Initiatives : Colombani rentabilise, les salariés se mobilisent), un collectif « Le Monde en lutte » s’est constitué et s’est doté d’un site internet (lien périmé). Brève présentation (Acrimed)

Rendez vous sur le site LeMondeenlutte.info » (lien périmé). Vous y trouverez de nombreuses informations, des explications, une pétition et aussi une réponse à la question « Pourquoi ce site ». La voici :

« Un collectif d’information, un site de coopération

Lemondenlutte.info a pour vocation de faire connaître la lutte des pigistes, salariés et collaborateurs des journaux du Groupe de Presse La Vie/Le Monde.

Le site est géré le Collectif Le Monde en lutte, créé par des salariés précaires ou menacés de licenciement au sein, notamment, du Monde Initiatives.

Tout collaborateur, tout syndicat, tout autre collectif d’un des titres de presse du Groupe le Monde peut s’il le souhaite faire partie de ce collectif dont le but est de favoriser la solidarité entre ses membres et de faire connaître leur action au sein des luttes sociales en cours et à venir au sein du Groupe.

Chaque titre du Groupe peut obtenir un espace d’information sur ce site pour fire connaître les revendications des salariés et collaborateurs indépendants ou précaires, à titre colelctif ou individuel.  »

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

A la une

Le groupe Bolloré condamné pour procédure abusive face à Benoît Collombat

L’oligarque perd le procès en diffamation intenté contre le journaliste de France Inter.

DGSI et journalistes : la récidive !

Un communiqué du SNJ (22 mai 2019).

Européennes : Macron envahit la presse régionale, avec la bénédiction des rédactions

Servilité et pluralisme en berne dans la PQR.