Accueil > Critiques > (...) > Canal plus, la fausse impertinence

Lu dans " Le Canard enchaîné " (4 juin 2003)

Canal Plus : chasse aux "valeurs anxiogènes"

Le Canard enchaîné (4 juin 2003) publie des extraits d’un " compte rendu de comité de management " sur la " ligne éditoriale " de Canal Plus, signé " après cinq semaines de présence dans les lieux, par le numéro deux du groupe, Guillaume de Vergès, transfuge de TF1, et approuvée par le PDG Bernard Méheut. "

" Le fondement de la ligne éditoriale de Canal + est historiquement la différence, nourrie par des valeurs d’opposition, de rebellion, de transgression, d’exclusivité et de singularité " Sont cités en exemple : les animateurs, l’habillage (logos, génériques, etc.), l’émission " Nulle part ailleurs " (" le ton transgressif et la grande liberté de parole "), " Les Guignols ", " Les Nuls ", " Les Deschiens ".

" Ce positionnement n’a plus de sens dans le monde actuel, (il) peut même être considéré comme passéiste (...) En vingt ans, la société française a connu une mutation considérable : elle est passée d’une société homogène à une société éclatée (...) Or, dans une société en désagrégation, les valeurs de rupture sont anxiogènes. Elles renforcent le sentiment d’exclusion et d’atomisation de la société et ne suscitent pas l’adhésion du public. (...) Le positionnement de Canal doit être positif. "

Abandonnant les terrains de " la rupture ", " du décalage ", de " rebellion ", Canal Plus devra se recentrer sur " les valeurs plus larges et plus positives d’éthique, de transparence, de rassemblement et d’intelligence (...) Le projet culturel de la chaîne Canal + est de donner du plaisir avec du sens. "

L’abonné deviendra " en effet un amateur éclairé, un peu expert (...) Expert du football, (expert) en décryptage d’information ". Cette info " devra visualiser une très grande éthique ", tandis que dans le domaine de la fiction, la chaîne devra " labourer sur des champs polémiques ".

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

A la une

Cadeau : 32 Médiacritique(s) en accès libre !

Le numéro 33 vient de sortir et marque un nouveau départ : une maquette rafraîchie, des rubriques inédites, l’arrivée de nouveaux dessinateurs, un nouveau format... L’occasion d’ouvrir en accès libre (...)

Où vont les journalistes ? Le mercato des médiacrates

« Je hais le mouvement qui déplace les lignes »

L’indépendance du Monde en danger… depuis 10 ans

Le pouvoir du capital, c’est pour les autres.