Accueil > Critiques > (...) > Kosovo : sur le vif (1999)

Autosatisfactions médiatiques et sondage

Sur la guerre des Balkans, l’autosatisfaction non pas des journalistes ou de la totalité d’entre eux, mais de ceux qui au sein des grands médias font profession de représenter la profession, est sans limites.

Pourtant, un sondage d’opinion - à manier avec autant de précaution qu’une information en provenance de la télévision de Belgrade ou de l’état-major de l’OTAN, indique ceci : " Les médias mal notés ". Selon un sondage de La Vie publié le 22 avril 1999, si 50 % des Français interrogés jugent que l’information est plus équilibrée que pendant la guerre du Golfe (34 % d’un avis contraire), 48 % estiment que les médias n’expliquent pas clairement la situation (contre 46 %) et 45 % estiment que l’information n’est pas indépendante (contre 44 %). Enfin 51 % des sondés pensent que les médias ne sont pas objectifs (contre 41 %) (D’après Libération 22 avril 1999).
Nous ne prétendrons pas, cependant que près de la moitié des français partage les analyses d’Acrimed.

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

A la une

Médias et élections présidentielles, par Mathias Reymond (vidéo)

Présentation et débat autour du livre « Au nom de la démocratie, votez bien ! »

Apologies médiatiques : Bienvenue chez Moix

Passe-droits et connivences dans le landerneau médiatique.

Salaires des profs : le grand n’importe quoi médiatique

Retour sur un cas exemplaire d’instrumentalisation de chiffres « officiels »