Accueil > Critiques > (...) > « Pluralisme » ? Par tous les temps

En bref

À quoi ressemble une matinée de mobilisation sociale dans les médias ?

par Pauline Perrenot,

Où il est question du pluralisme des grands médias audiovisuels français au matin d’une nouvelle journée de mobilisation sociale, le 3 mars – contre le recours au 49.3 et la réforme des retraites : pluralisme des choix éditoriaux à la Une, et pluralisme des invités politiques sélectionnés dans les interviews matinales pour y répondre…

- Olivier Véran, bonjour. Ministre de la Santé, on a besoin de vous, on a besoin de vos informations !

- Bonjour Élisabeth Borne !

- Léa Salamé, votre invité ce matin est ministre auprès du Premier ministre chargé des relations avec le Parlement. – Bonjour à vous Marc Fesneau, merci d’être avec nous ce matin !

- « RTL matin », Yves Calvi. 7h44, excellente journée à vous tous qui nous écoutez, Alba Ventura vous recevez donc ce matin le secrétaire d’État chargé des retraites, Laurent Pietraszewski.

- Bonjour Agnès Buzyn !

- Votre invité Sonia Mabrouk c’est Gabriel Attal, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse. – Merci d’être avec nous sur Europe 1 ce matin.

- Ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, bonjour Jean-Michel Blanquer, merci beaucoup d’être avec nous ce matin sur LCI pour faire notamment le point sur ce qui est ouvert, fermé, menacé ou pas dans le cadre de l’Éducation nationale à cause du coronavirus [1].

Au matin du 3 mars, les rendez-vous politiques se suivent et se ressemblent sur le PAF : avec le coronavirus, les « têtes d’affiche » de la majorité en marche sont à l’honneur. De 7h à 9h, sur les 14 acteurs politiques interviewés dans les principales matinales, radios et télévisions confondues, le pluralisme est à son apogée : 9 invités sont issus de la majorité LREM-Modem (dont 6 membres du gouvernement) ! Quant à « l’opposition », elle se répartit les 5 fauteuils restants : une nette faveur pour la droite et l’extrême droite (3 invités LR et 1 invité RN) et une députée PS (voir la liste exhaustive en annexe).

C’est peu dire si ce panel politique tombe fort à propos, l’intersyndicale ayant appelé, le jour-même, à des manifestations partout en France contre la réforme des retraites et le recours au 49.3. Un sujet visiblement jugé secondaire par les principaux garants de la parole médiatique ; et qui sera évoqué et discuté, dans une écrasante majorité des cas, avec des élus de droite – qu’ils soient issus de la majorité, ou de l’opposition.

Loin d’être anecdotique, ce matin médiatique donne une idée des logiques qui président aux interviews politiques qui, peu ou prou, se ressemblent partout, et donneront, partout, le même tempo pour la journée médiatique à venir…


Pauline Perrenot


Annexe : les invités politiques des principales matinales radio et télé le 3 mars 2020

Note : ce décompte est réalisé en grande partie grâce au site Politiquemedia.


- France Inter, « L’invité de Léa Salamé » : Marc Fesneau (ministre chargé des relations avec le Parlement) puis « Le grand entretien du 7/9 » : Bruno Retailleau (sénateur LR)

- RTL, « L’invité de RTL » : Laurent Pietraszewski (secrétaire d’État chargé des retraites)

- RMC – BFM-TV, « Bourdin direct » : Olivier Véran (ministre des Solidarités et de la Santé)

- Europe 1, « L’interview de 8h20 » : Gabriel Attal (secrétaire d’État auprès du ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse)

- France Info, « 8h30 France Info » : Jordan Bardella (député européen RN)

- Sud Radio, « L’invité politique » : Agnès Pannier-Runacher (secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances) puis François-Xavier Bellamy (député européen LR)

- RFI, « L’invité du matin » : Laurent Saint-Martin (député LREM)

- Radio Classique, « L’invité politique » : Christian Estrosi (maire de Nice, LR)

- Public sénat, « Bonjour chez vous ! » : Valérie Rabault (députée PS)

- CNews, « L’invité politique » : Élisabeth Borne (ministre de la Transition écologique et solidaire)

- LCI, « L’invité politique » : Jean-Michel Blanquer (ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse)

- France 2, « Les 4 vérités » (Télématin) : Agnès Buzyn (candidate LREM à la mairie de Paris)


NB : Trois matinales (liste non exhaustive) donnent la parole à des « personnalités » qui ne sont pas hommes ou femmes politiques :

- France Culture, « L’invité(e) des matins » : Sébastien Jean (directeur du Centre d’études prospectives et d’information internationale)

- France Bleu (Paris), « L’invité d’actu » : Jean-Pierre Chedal (administrateur du Medef Île-de-France) puis « L’invité du matin » : Suzanne Tartière (médecin et secrétaire générale de l’association Les Transmetteurs)

- France 24, « L’invité du jour » : Maud Dugrand (journaliste et auteure du livre La Petite République de Saillans).

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

Notes

[1Par ordre d’apparition : Jean-Jacques Bourdin (RMC-BFM-TV) ; Gérard Leclerc (CNews) ; Nicolas Demorand et Léa Salamé (France Inter) ; Yves Calvi (RTL) ; Caroline Roux (France 2) ; Matthieu Belliard et Sonia Mabrouk (Europe 1) ; Élizabeth Martichoux (LCI).

A la une

Insécurité et « ensauvagement » médiatique : entretien avec Laurent Mucchielli

Sur la médiatisation des chiffres de la délinquance.

Le ministère de l’Intérieur n’a pas à mettre au pas les journalistes qui couvrent des manifestations

Un communiqué du SNJ. Crédit photos : Serge D’Ignazio

Appel à dons : pas d’« argent magique » pour Acrimed !

Nos seules ressources financières : votre soutien.