Accueil > Critiques > (...) > Journalistes et politiques

Vœux du président : les retrouvailles

La cérémonie des vœux de la présidence de la République à la presse (cette année, jeudi 9 janvier) est un rendez-vous très prisé des journalistes. On en trouve dans les journaux d’insignifiants comptes-rendus sagement recopiés des déclarations officielles, en premier lieu celles du locataire de l’Elysée.

Mais il y a aussi l’ambiance, les coulisses... Sans doute à court d’inspiration, Christine Ockrent sort (pour une fois), légèrement, des sentiers battus, dans Métro de vendredi 10 janvier, en laissant entrevoir, tout en allusions subtiles, certains ressorts de cette communion annuelle.

(...) " Dans notre protocole républicain, les vœux du président de la République à la presse sont toujours un moment savoureux. Sous les plafonds ouvragés de la grande salle des fêtes, on revoit tous les copains - vrais et faux amis de notre confrérie réunis par les complicités, les rivalités, les ragots des rédactions. On s’embrasse, on s’accole, on s’épie, notant in petto les stigmates du temps qui passe sur les visages des autres.

Si on manœuvre habilement dans la foule, on a l’occasion de serrer la main du Président.
A l’exercice, Jacques Chirac est champion : son geste s’accompagne mécaniquement d’une expression de légère surprise à vous voir là, de satisfaction poliment contenue et d’un sonore "comment allez-vous ?" du plus sincère effet. Il s’enquiert de vos vacances, vous félicite de votre mine, le sourire vissé à la mâchoire, l’œil rivé sur le prochain interlocuteur. Les visages alentour expriment, béats, la satisfaction de respirer aussi près du pouvoir, et toutes les aigreurs s’en trouvent momentanément adoucies. Rougissant longtemps de plaisir, quelques dames, aux âges et aux souvenirs divers, ont même droit à la bise. " [1]
(...)

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

Notes

[1Le passage souligné l’est par nous, il ne l’est pas dans Métro.

A la une

Dupont de Ligonnès. Jour 1 : le naufrage médiatique

Retour sur la diffusion à échelle industrielle d’une fausse information.

Cadeau : 32 Médiacritique(s) en accès libre !

Profitez de l’intégralité - ou presque - des archives de notre revue.

Où vont les journalistes ? Le mercato des médiacrates

« Je hais le mouvement qui déplace les lignes »