Accueil > Critiques > (...) > Toutes les télés

Situation et avenir de la fiction à la télévision (Groupe 25 images)

Sous un titre de notre choix, un communiqué du Groupe 25 images (Association de réalisateurs de films de Télévision). (Acrimed)

Bien que sous financée, formatée, contrainte et contrôlée, la fiction française reste encore à la télévision le programme préféré des téléspectateurs. Pour combien de temps ?

Dans ce contexte, l’APPA [Association pour la Promotion de la Production Audiovisuelle] organise une journée de la Fiction au Sénat sous le patronage de la chaîne « Public Sénat » dont le directeur se répand complaisamment en propos méprisants sur... la fiction française*. Un genre qu’il connaît bien et qu’il a contribué à appauvrir lorsqu’il dirigeait France 2 et mobilisait les ressources de la chaîne au bénéfice des animateurs-producteurs. C’est dire dans quel sens ces journées s’apprêtent à aborder un sujet pourtant brûlant !

On est au cœur de la tempête et l’on nous annonce des promesses d’éclaircies dans un climat facticement consensuel. Le temps n’est plus aux belles paroles et aux promesses jamais tenues. Il faut maintenant des résultats et de manière urgente. Des décisions.

La création est en recul. Sur tous les fronts, la fiction à la télévision est marginalisée. La profession est en perdition. Les responsables politiques, mobilisés sur la conquête ou le maintien du pouvoir, se désintéressent complètement de la dimension culturelle de l’audiovisuel et se livrent à des gesticulations démagogiques.

Ce qui est en question, c’est notre survie et celle d’une télévision digne de notre pays.

Il serait temps que les pouvoirs publics prennent conscience que la Télévision doit être un véritable facteur d’intégration et de cohésion sociale.

1er juin 2006

* « Quand on regarde la télévision à l’étranger et qu’on zappe, on sait tout de suite quand on tombe sur une fiction française. Même sans le son. C’est sinistre, sans rythme, chiant ! » J.Elkabbach (ancien Pdg de France Télévisions). Propos rapportés dans le Nouvel Obs du 20 mai 2006.

Groupe 25 Images - 3, rue Jeanne Hachette - 75015 Paris
Site Web : http://www.groupe25images.fr
Tél./Fax : 01 42 50 64 30 - e-mail : gr25images@wanadoo.fr


- Le Groupe 25 Images se présente ainsi :
« Nous avons décidé, à l’occasion d’une réunion tenue à la Maisons des Auteurs le 15 juin 1999 et regroupant une vingtaine de réalisateurs, de créer l’Association des Réalisateurs de Films de Télévision "Groupe 25 Images".
Ce qui nous anime, c’est le désir d’un espace commun de réflexion sur notre pratique du métier de réalisateur de films.
Ce qui nous importe, c’est affirmer notre responsabilité spécifique d’auteurs de films s’adressant au large public de la télévision.
Ce qui nous motive, c’est préserver et encourager la diversité des oeuvres, sans limitation de genre ou de format dans le souci du sens et du contenu des films.
Ce qui nous rassemble, c’est la volonté d’établir une dynamique nouvelle entre réalisateurs, scénaristes, producteurs et diffuseurs dans le processus de création.
Ce qui nous détermine, c’est rappeler notre rôle de créateurs alors que la fiction de télévision est de plus en plus standardisée.
Nous appelons tous les réalisateurs qui partagent ces mêmes préoccupations à venir nous rejoindre. »

- L’Association pour la Promotion de la Production Audiovisuelle (APPA [lien périmé]) a pour « principale mission », selon ses statuts, « d’organiser chaque année des rencontres internationales de la fiction TV. ». Fondée par Jean-François Boyer, Président de l’Association des Producteurs de fictions - APF), elle a organisée des « Journées de la Fiction française » en 2004 et 2005 et publié un « Baromètre 2005 de la Fiction Française ». Les troisièmes Journées de la Fiction TV auront lieu le lundi 12 juin 2006au Palais du Luxembourg de 9h à 18h.

- L’association a changé de nom et de site en 2007. Elle devient L’Association pour la Promotion de l’Audiovisuel, après modification de ses statuts. (Ajout du 26 mars 2010)

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

A la une

Notre-Dame : la revue de presse de France Info excommunie L’Humanité

Ou comment peut-on « à ce point passer à côté de son métier »

Une journaliste de TVBruits blessée le 13 avril à Toulouse

Un communiqué de presse de la web télévision associative TVBruits

Sortie de Médiacritique(s) n°31 : Médias et violences policières

Au sommaire, notre dossier sur la médiatisation des violences policières. Et bien d’autres articles. À commander dès aujourd’hui !