Accueil > (...) > Quel financement ?

Se faire plaisir pour les fêtes ? Acrimed y a pensé…

… Et vous présente un extrait son catalogue.

Tandis que des journalistes enquêtent fiévreusement sur le niveau d’enneigement des stations de sport d’hiver (qui ne concernent qu’une minorité de français aisés) et s’interrogent anxieusement sur le taux d’occupation des locations…

Tandis que d’autres journalistes étudient scrupuleusement les budgets des ménages pour déterminer quelle va être la part consacrée aux cadeaux et aux réveillons…

Tandis que la plupart d’entre nous font leurs comptes, faute de pouvoir dépenser sans compter, et se demandent - quel que soit l’état de leurs réserves - quels cadeaux ils vont pouvoir offrir…

Et alors que cette interrogation peut rendre perplexe, voire amer, et que la tournée des boutiques (quand elle est possible…) peut se transformer en corvée…

Acrimed vous offre d’exceptionnels moyens de vous faire plaisir, de faire plaisir autour de vous… et de nous faire plaisir.

Et nous faire plaisir est un plaisir de choix !

D’abord

- Pour une somme modique et proportionnelle aux revenus, vous pouvez adhérer à notre association et prendre part à ses activités ou simplement la soutenir.

C’est ici :

Et vous pouvez même vous offrir la joie d’être de bon conseil, en incitant vos proches à vous imiter…

Ce n’est pas tout…

- Pour une somme modique, vous pouvez acheter nos magnifiques cartes postales pour envoyer vos vœux à vos amis ou à vos adversaires.

- Pour une somme modique, vous pouvez offrir le dernier livre d’Acrimed – Tous les médias sont-ils de droite, - et le commander auprès de notre gentil éditeur ici-même. Pour préparer le luttes prochaines : Médias et mobilisations sociales, c’est ici, et pour les prochaines élections européennes : Médias en campagne ? Retours sur le référendum de 2005, c’est là.

On ne cessera pas de le dire et de le rappeler :

Notre site n’impose aucun droit de péage qui réserverait la critique des médias à un cercle de privilégiés de la critique des médias : il est et reste totalement gratuit, indépendant, sans abonnement et sans publicité, sans autres actionnaires (si l’on peut dire…) que les adhérents de notre association et, pour l’essentiel, sans autres actions (non cotées) que leurs cotisations.

La critique des médias se répand dans les médias. Et ce n’est pas une mauvaise chose. Mais aussi incisive soit-elle (et elle l’est trop rarement), cette critique reste généralement un produit médiatique comme les autres, tant qu’elle ne se donne pas pour objectif de faire ou de refaire de la question des médias une question politique, c’est-à-dire une question qui sollicite des propositions et des mobilisations collectives.

C’est pourquoi notre site est le média d’une as-so-cia-tion et cette association un outil pour favoriser la recherche de convergences dans l’action. Des internautes, c’est bien. Mais plus encore que des « usagers » de notre site, ce que la question des médias réclame, ce sont des associés.

Nous rejoindre ? Un vrai plaisir…

Acrimed

Nota bene : Celui ou celle qui aura acheté le plus grand nombre de cartes postales et de livres ou qui aura adhéré le premier et aura réalisé le plus grand nombre d’adhésions de soutien ne recevra ni un radio-réveil, ni le prochain livre (dédicacé) de Laurent Joffrin. Juste un rab de sourires.

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

Voir aussi...

A la une

Le Parisien plombe les gilets jaunes (et tous les mouvements sociaux)

Le quotidien en chef de la démobilisation sociale.

Halte à la répression contre les journalistes (SNJ-CGT)

Un communiqué du SNJ-CGT.

Renaud Camus & Finkielkraut : les dissonances cognitives du Monde

D’une enquête à un « Forum philo » complaisant : cherchez l’erreur.