Accueil > Critiques > (...) > La face cachée du Monde : un livre et ses suites (2003-2004)

Dans Libération

" Révélations d’un autre Monde "

Après lecture de La face cachée du "Monde" de Pierre Péan et Philippe Cohen (ed. Mille et une nuits), Libération (25 février 2003), sans négliger " certains commentaires " qui, " plutôt que d’éclairer les faits, leur donnent une coloration parfois idéologique ", estime que le livre est un " coup de tonnerre ", impressionnant " par la masse des informations rassemblées ".

Libération extrait du livre plusieurs " révélations ", classées sous les titres : " Prise de pouvoir : verrouillage ", " Plenel : trotskisme honteux ", "Jospin : une chute orchestrée ", " La CIA : manipulations en cascades ", " Le cas Le Bras : une affaire de famille ", " Colombani : intrigues corses ", " Messier : fonds et trahison ".

Lire dans Libération : "Révélations d’un autre « Monde »" (lien périmé).


(Complément du 7 mars 2003)

Libération du 7 mars consacre deux pages à la " contre-offensive " médiatique des dirigeants du Monde. Un premier article résume les trois pages de réponses (au livre La Face cachée du Monde), parues la veille dans Le Monde (daté 7 mars).

Mais Libé donne aussi la parole, sous le titre (extrait de l’entretien) « Notre enquête n’est pas affaiblie », aux auteurs du livre, Pierre Péan et Philippe Cohen, qui " n’ont pas eu l’occasion de débattre avec Jean-Marie Colombani, patron du Monde, Edwy Plenel, directeur de la rédaction, et Alain Minc, président du conseil de surveillance du quotidien, qui refusent de les rencontrer. "

Leur réponse porte sur les NMPP, 20 Minutes, Balladur, la Corse, les revenus de J.-M. Colombani.

Lire l’entretien avec P. Péan et Ph. Cohen (lien périmé).

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

A la une

Garde à vue abusive du journaliste Taha Bouhafs : Taha doit être libéré, il en va de la liberté de la presse

Un communiqué collectif initié par Reporters en colère (REC).

Retraites : Europe 1 en tenue de combat

Un mois de propagande sur la radio privée.

Pourquoi Acrimed ne rejoindra pas le Conseil de déontologie journalistique et de médiation

Une initiative loin de remplir les conditions minimales.