Observatoire des media

ACRIMED

Accueil > Critiques > (...) > Questions de mots

Questions de mots : présentation (en cours de rédaction)

par Henri Maler,

La langue automatique du journalisme officiel est une langue de bois officielle.

Les attentats contre les Etats-Unis et l’invasion de l’Afghanistan ont été "servis", dans les médias par un « Lexique de guerre »...au service de la guerre. Un lexique confirmé et enrichi depuis...

« La langue automatique du journalisme officiel est une langue de bois officielle », disions-nous dans notre « Lexique pour temps de grève et de manifestation », publié en 2003.

La campagne qui a précédé le référendum sur la ratification du Traité constitutionnel européen et les suites du vote intervenu le 29 mai nous ont permis, en 2005, d’enrichir notre dictionnaire par un « Lexique pour temps d’Europe et de référendum ».

[Article à compléter]

 

Voir aussi...

A la une

La liberté d’informer selon LREM : chronique d’un quinquennat autoritaire (2017 - …)

La macronie en marche pour mettre les médias au pas.

Gilles Bornstein (France Info) : chien de garde face à Jean-Pierre Mercier, tendre avec Alain Minc

Le deux poids deux mesures des interviews de Gilles Bornstein.

La subordination du journalisme au pouvoir économique

Dépolarisation et verticalisation du champ journalistique