Accueil > Critiques > (...) > International

Primaires démocrates dans Le Monde : misère du journalisme politique

par Frédéric Lemaire,

Disons-le d’emblée : Le Monde n’a pas lésiné sur les moyens pour couvrir les primaires démocrates étatsuniennes, avec des mises à jour quotidiennes, et trois envoyés spéciaux ou correspondants sur place (Corine Lesnes, Gilles Paris et Arnaud Leparmentier). Pour autant, la couverture de ces élections par le quotidien témoigne de plusieurs travers bien connus du journalisme politique. Ou comment le débat de fond est évacué ; et la campagne électorale réduite, à bien des égards, à une course de petits chevaux.

Dans son édition du 5 mars, Le Monde annonce avec enthousiasme « le retour du centre » et la « résurrection » du candidat Joe Biden :


Quelques jours auparavant, les primaires du Super Tuesday [1] avaient permis de replacer le candidat centriste en tête de la course électorale. Mais selon Le Monde, les électeurs démocrates auraient moins voté par adhésion aux idées de Joe Biden que par souhait de désigner « le plus à même de battre Donald Trump ». Et le quotidien de mettre en garde : ces considérations électorales ne devraient pas « étouffer le débat » entre les options représentées par Joe Biden et Bernie Sanders.

Problème : le débat de fond que Le Monde appelle de ses vœux est largement absent… de ses propres colonnes. C’est du moins ce qui ressort de l’étude attentive de sa couverture des primaires démocrates. Pour en arriver à ce constat, nous avons consulté 75 articles issus de la rubrique dédiée aux élections étatsuniennes entre le 27 janvier et le 10 mars, hors éditoriaux, tribunes et reprises des agences de presse (voir annexe 1). Parmi ces articles, 32 sont issus des « carnets de bord » du Monde. Le premier article de ces carnets (27 janvier), décrit en ces termes la démarche du quotidien :

À une semaine des caucus de l’Iowa, le 3 février, première étape de la course à l’investiture démocrate pour la présidentielle du 3 novembre, Le Monde lance son carnet de bord de la campagne. Un point quotidien, tout d’abord cinq jours sur sept jusqu’en septembre, avec les faits de campagne, les publicités politiques, les sondages, les cartes et les chiffres qui permettent de suivre et de vivre la plus importante compétition électorale au monde.

Le Monde n’a pas lésiné sur les moyens pour couvrir les primaires démocrates, avec des billets quotidiens, et trois envoyés spéciaux ou correspondants sur place pour les différents scrutins (Corine Lesnes, Gilles Paris et Arnaud Leparmentier). Pour autant, cette couverture témoigne de plusieurs travers bien connus du journalisme politique, particulièrement prégnants dans les « carnets de bord ». Ou comment le débat de fond s’efface devant la communication politique ; et comment une campagne électorale est réduite, à bien des égards, à une course de petits chevaux.


Les « modérés » et les « radicaux »


Premier aspect, le plus frappant : l’absence (ou presque) de présentation des projets et programmes politiques des différents candidats aux primaires démocrates. Les analyses et « décryptages » s’en tiennent, dans leur écrasante majorité, à mettre en scène une opposition entre l’option « modérée » ou « centriste » (celle de Joe Biden mais aussi de Pete Buttigieg ou du milliardaire Michael Bloomberg) et l’option « radicale » ou « de gauche » (celle de Bernie Sanders et d’Elizabeth Warren). Difficile, à la lecture du Monde, d’en savoir plus sur les propositions portées par les différents candidats et sur la signification de ces étiquettes [2]...

Tout au plus apprend-on, au détour des carnets du quotidien, que Bernie Sanders « se présente comme un "démocrate socialiste" inspiré des modèles sociaux scandinaves » (3 fév.). Son programme semble se résumer à trois propositions : « gratuité des études supérieures, annulation de la dette étudiante, couverture santé universelle » (11 fév.). Sur Pete Buttigieg, on apprendra que « l’ancien maire défend, comme l’écrasante majorité des candidats démocrates de 2020, des propositions bien plus à gauche que celles soutenues en son temps par Barack Obama ». Ou encore qu’il souhaite « lutter contre le déficit fédéral dans une optique de gauche » (11 fév.). Quant à Joe Biden, il aurait « limité pratiquement son programme à la promesse de l’emporter sur le milliardaire » (10 fév.).

C’est tout ? C’est tout, du moins dans les « carnets de bord » du quotidien. On aurait pu imaginer que parmi cette trentaine d’articles consacrés au suivi quotidien des primaires, plusieurs auraient pu être dédiés aux programmes et projets des différents candidats. Mais ce ne fut pas le cas.

Et qu’en est-il dans les autres articles du Monde ? Il faut creuser profondément pour trouver un article faisant état, non des dernières péripéties de la campagne, mais des propositions des candidats. Et qui aille au-delà de l’opposition simpliste entre les options « modérée » ou « radicale », mise en scène dans l’éditorial du Monde du 5 mars... quand ce n’est pas l’opposition entre la « raison » et « l’idéal » (éditorial du 3 février).

Sur les 75 articles étudiés, nous en avons trouvé trois : une synthèse sur les divergences de fond du camp démocrate (31 janv.) ; une analyse (critique) du programme de Bernie Sanders (2 mars) ; et une infographie très synthétique mais qui a le mérite de préciser… le programme des différents candidats (2 mars). À noter enfin, en tribune, une mise au point de Thomas Piketty, publiée dans l’édition du 8 et 9 mars, qui critique l’alternative caricaturale entre option « modérée » et « radicale » et détaille le programme de Bernie Sanders.


De la sondomanie aiguë du Monde...


À défaut de traiter du fond des projets politiques, les carnets du Monde s’emploient quotidiennement à noyer leurs lecteurs sous une pluie de sondages : nous en avons compté 39 en tout (sur 32 articles) qui annoncent pêle-mêle une mesure des intentions de vote, de l’image des candidats, des reports de vote, du nombre de premiers votants, ou encore de l’indécision des électeurs (voir annexe 2). Avec les inévitables ratés, comme ce sondage, annonçant Michael Bloomberg à la hauteur de Joe Biden – alors même que ce premier ne remportera finalement qu’un seul scrutin... aux îles Samoa. De sondages en sondages, la compétition électorale prend ainsi une allure de course de petits chevaux, avec le commentaire systématique des « percées » des uns, des « déceptions » des autres ; ou des stratégies politiciennes (entre les candidats, à l’intérieur des partis, etc.).

Et certaines analyses, étayées à grand renfort d’enquêtes d’opinion, se révèlent pour le moins hasardeuses (ou discutables). Ainsi pour Le Monde, sondage à l’appui, Joe Biden serait « plus menaçant que Bernie Sanders » avec « 50 % des voix contre 46 % pour Donald Trump, au lieu de 49 % pour Bernie Sanders et 47 % pour le président sortant » (29 janv.)... le tout avec une marge d’erreur de 3,5 points. Pas besoin d’être statisticien pour juger de la vacuité du propos. Cet argument pour le moins discutable est pourtant employé à plusieurs reprises pour asséner que Bernie Sanders serait, pour Donald Trump, le meilleur des adversaires ; ou encore pour mieux relayer les craintes du camp « centriste ».

Selon Le Monde, les succès récents de Joe Biden s’expliqueraient également par le souhait des électeurs démocrates de désigner le candidat le mieux à même de battre Donald Trump (puisque les sondages le disent) ; mais aussi par le vote afro-américain. Là encore, les explications se font frustes. Alors que les articles ne cessent d’évoquer le soutien de l’électorat afro-américain à Joe Biden, pas un seul ne prend la peine de l’expliquer. Il faudra que la question soit évoquée… par un lecteur du quotidien, pour que soient proposés, succinctement, quelques éléments de compréhension [3].


… à l’indispensable petite phrase


Les « carnets de bord » du Monde reviennent également quotidiennement sur le « mot » voire le « tweet du jour ». Autant de gros plans qui témoignent de l’importance des petites phrases ou de la communication dans le journalisme politique. Ainsi les tweets des personnalités politiques sont-ils décortiqués, et tout particulièrement les outrances de Donald Trump – ce dernier s’amusant à commenter les performances des uns et des autres, et à affubler chaque candidat de surnoms désobligeants [4]… sans compter les réponses de ses détracteurs [5].

Autre rubrique dédiée à la communication politique : la « vidéo » ou la « publicité du jour ». L’auteur y commente brièvement les publicités diffusées par les différents candidats ; voire les « duels » par publicités interposées entre Donald Trump et Michael Bloomberg. Mais toujours pas de rubrique « le programme du jour »…

Les « carnets de bord » ne constituent certes pas l’intégralité de la couverture par Le Monde des primaires démocrates. Mais on compte cependant, parmi la quarantaine d’articles restants, une grande majorité de chroniques de campagne qui s’inscrivent dans la même démarche. Reste une poignée d’articles de fond ainsi qu’une dizaine de reportages (cf. annexe 1). Ces derniers, souvent réalisés sur les lieux des scrutins (dans l’Iowa, le New Hampshire, en Californie, au Texas ou encore dans le Mississipi), apportent parfois des contrepoints intéressants [6]. Mais ils représentent une part bien marginale de la couverture des primaires démocrates par Le Monde.


***


Une couverture qui témoigne des travers du journalisme politique : sondomanie généralisée ; importance excessive accordée à la communication politique ; faiblesse, voire absence des analyses de fond et du contenu des programmes… Qui conduisent à réduire ces primaires à une opposition entre un « centre », « modéré » et pragmatique puisque prétendument le seul à même de battre Donald Trump ; et un « radicalisme de gauche », présenté comme un allié objectif du président républicain. Ces travers et ces biais sont particulièrement visibles dans les « carnets de bord » du Monde qui contribuent quotidiennement, non pas à rendre compte des enjeux politiques de l’élection, mais à faire le récit simpliste d’une « compétition » aux allures de course de petits chevaux.


Frédéric Lemaire


Annexe 1 : liste des articles étudiés


Articles publiés sur le site du Monde entre le 27/01 et le 10/03 portant sur les primaires démocrates (avec leur date de publication en ligne).


Les « carnets de bord » (32) :


- Présidentielle américaine, J – 281 : la bataille de l’Iowa s’intensifie pour les démocrates (27/01)

- Présidentielle américaine, J – 280 : Joe Biden rattrapé par le procès en destitution de Donald Trump (29/01)

- Présidentielle américaine, J − 279 : Donald Trump, avocat intéressé de Bernie Sanders (29/01)

- Présidentielle américaine, J – 278 : le pari de Michael Bloomberg n’a pas encore produit ses effets (30/01)

- Présidentielle américaine, J – 277 : bataille du second choix dans l’Iowa (31/01)

- Présidentielle américaine, J–274 : Donald Trump occupe le terrain avant les caucus démocrates (03/02)

- Présidentielle américaine, J – 273 : confusion chez les démocrates dans l’Iowa (04/02)

- Présidentielle américaine, J – 272 : la percée de Pete Buttigieg dans l’Iowa (05/02)

- Présidentielle américaine, J – 271 : Joe Biden en difficulté après les caucus de l’Iowa (06/02)

- Présidentielle américaine, J – 270 : la démonstration de force de Bernie Sanders (07/02)

- Présidentielles américaines, J-267 : Joe Biden en passe de perdre son statut de favori (10/02)

- Présidentielle américaine, J – 266 : Amy Klobuchar, l’autre sénatrice de la course à l’investiture démocrate (11/02)

- Primaires démocrates : Bernie Sanders remporte le New Hampshire, comme en 2016 (12/02)

- Présidentielle américaine, J – 264 : duel programmé entre Amy Klobuchar et Pete Buttigieg (13/02)

- Présidentielle américaine, J-263 : Michael Bloomberg concentre les attaques (14/02)

- Présidentielle américaine, J – 260 : les démocrates redoutent un nouveau fiasco lors du caucus du Nevada (17/02)

- Présidentielle américaine, J – 259 : le front des candidats démocrates contre Michael Bloomberg (18/02)

- Présidentielle américaine, J – 258 : premier débat périlleux pour Michael Bloomberg (19/02)

- Présidentielle américaine, J-257 : Michael Bloomberg et ses rivaux démocrates se déchirent en direct (20/02)

- Présidentielle américaine, J–256 : les démocrates lancent en vain des appels à l’unité (21/02)

- Présidentielle américaine, J – 253 : les candidats démocrates modérés à la peine (24/02)

- Présidentielle américaine, J–252 : Bernie Sanders s’attire les critiques pour ses propos sur Fidel Castro (25/02)

- Présidentielle américaine, J – 251 : Bernie Sanders résiste aux attaques de ses rivaux démocrates (26/02)

- Présidentielle américaine, J-250 : la poussée de Bernie Sanders inquiète les démocrates (27/02)

- Présidentielle américaine, J – 249 : Joe Biden joue son va-tout en Caroline du Sud (28/02)

- Présidentielle américaine, J–246 : le centre démocrate se regroupe autour de Joe Biden (02/03)

- Présidentielle américaine, J – 245 : Joe Biden se pose en rassembleur du Parti démocrate (03/03)

- Présidentielle américaine, J – 244 : la candidature de Joe Biden relancée après le Super Tuesday (04/03)

- Présidentielle américaine, J – 243 : la route étroite de Bernie Sanders (05/03)

- Présidentielle américaine, J – 242 : Bernie Sanders mise sur le soutien d’Elizabeth Warren (06/03)

- Présidentielle américaine, J – 239 : le dilemme de Bernie Sanders face à Joe Biden (09/03)

- Présidentielle américaine, J – 238 : le Michigan, premier juge de paix de la primaire démocrate (10/03)


Chroniques de campagne hors « carnets de bord » (28) :


- Primaire démocrate aux Etats-Unis : Michael Bloomberg, citizen cash (31/01)

- Présidentielle américaine : dans l’Iowa, les incertitudes de la première étape de la primaire démocrate (03/02)

- Présidentielle américaine : après le fiasco de l’Iowa, les démocrates inquiets pour la suite des primaires (05/02)

- Présidentielle américaine : les primaires démocrates démarrent dans la confusion en Iowa (04/02)

- Présidentielle américaine : une impasse sans conséquence pour Bloomberg, absent de l’Iowa (05/02)

- Présidentielle aux Etats-Unis : l’application mal conçue au cœur du fiasco des primaires démocrates en Iowa (05/02)

- Primaires démocrates américaines : après l’Iowa, la dynamique de Pete Buttigieg (08/02)

- Primaires démocrates américaines : Bernie Sanders et Pete Buttigieg, un choc de stratégies (11/02)

- Primaires démocrates : victoire étriquée de Bernie Sanders dans le New Hampshire (12/01)

- Primaires américaines : Bernie Sanders gagne une élection disputée dans le New Hampshire (12/01)

- Primaires américaines : à Las Vegas, le milliardaire Michael Bloomberg aiguise les rivalités démocrates (20/02)

- Primaires démocrates : Joe Biden espère se relancer dans le Nevada (21/02)

- Primaires démocrates : Bernie Sanders conforte sa place en tête dans le Nevada (23/02)

- Primaires démocrates : dans le Nevada, la lutte pour la deuxième place continue (23/02)

- Elections américaines : le « tapis de bombes » de Michael Bloomberg sur les réseaux sociaux (26/02)

- Primaires démocrates : Bernie Sanders résiste aux attaques lors du dixième débat (26/02)

- En visite à Berlin, Hillary Clinton s’invite dans la campagne présidentielle américaine (26/02)

- La méthode Mike Bloomberg : des millions de dollars, un staff pléthorique et la promesse d’efficacité 28/02

- Primaires démocrates : Joe Biden remporte une victoire écrasante en Caroline du Sud (01/03)

- Primaires démocrates : Joe Biden relance la course au centre avant le Super Tuesday (02/03)

- Primaires démocrates américaines : Pete Buttigieg se retire et prend date (02/03)

- Pour le Super Tuesday en Californie, la course est pour la deuxième place (03/03)

- Super Tuesday des primaires démocrates : Joe Biden crée la surprise (04/03)

- Primaires démocrates : « Tio » Bernie Sanders, vainqueur en Californie (04/03)

- Super Tuesday : le maigre retour sur investissement de Michael Bloomberg (04/03)

- Après le Super Tuesday des primaires démocrates, la sénatrice Elizabeth Warren dans l’impasse (04/03)

- Le retrait de Michael Bloomberg parachève le réalignement démocrate autour de Joe Biden (04/03)

- Primaires démocrates : Elizabeth Warren renonce sans se ranger derrière Bernie Sanders (06/03)


Reportages (9) et reportages photo (2) :


- Présidentielle américaine : Iowa, la fierté particulière des premiers de la primaire (31/01)

- Primaires démocrates : ambiance de campagne en Iowa (03/02)

- Primaire démocrate : au caucus d’Adel, dans l’Iowa, le ballet des électeurs (04/02)

- Le New Hampshire, une épreuve de vérité pour Joe Biden, Elizabeth Warren et Amy Klobuchar (11/02)

- Aux primaires démocrates américaines : « On se passionne pour des gens formidables, et après des imbéciles sont élus » (21/02)

- « Nous allons emporter cette primaire et battre Trump » : un dimanche de fête pour Bernie Sanders au Texas (24/02)

- Le Texas, terre de mission pour les démocrates américains (03/03)

- Primaire démocrate : en Californie, les militants de Sanders courtisent les Latinos pour arracher la victoire la plus large possible (03/03)

- Primaires démocrates : fête en demi-teinte chez Bernie Sanders, dans le Vermont (04/03)

- Primaires démocrates américaines : le Super Tuesday en images (04/03)

- Primaires démocrates américaines : la confiance retrouvée de Joe Biden (09/03)


Analyses de fond (4) :


- Présidentielle aux Etats-Unis : les divisions démocrates à l’épreuve de Trump (31/01)

- La révolution Bernie Sanders (02/03)

- La course à l’investiture démocrate résumée en une infographie (03/02)

- Super Tuesday : « Une résurrection miraculeuse pour Joe Biden » (04/03)


Annexe 2 : la sondomanie des « carnets de bord » du Monde


Sondages cités par les « carnets de bord » du Monde du 27 janvier au 10 mars et date de l’article citant le sondage :

- Sondage Sierra College Research Institute pour le New York Times, 27/01

- Sondage YouGov pour CBS, 27/01

- Sondage Suffolk University pour USA Today, 27/01

- Sondage Emerson College, 28/01

- Enquête d’ABC Washington Post, 29/01

- Moyenne des sondages calculée par le site RealClearPolitics, 30/01

- Calculs du site FiveThirtyEight, 30/01

- Sondage Monmouth University Polling Institute, 30/01

- Sondage YouGov pour The Economist, 31/01

- Sondage Edison Media Research pour un groupe de médias dont le Washington Post, 06/02

- Sondage Pew Research Center, 06/02

- Sondage Pew Research Center, 07/02

- Sondage CNN, 10/02

- Sondage CBS/YouGov, 10/02

- Sondage Edison Media Research pour un groupe de médias dont le Washington Post, 11/02

- Sondage Quinnipiac University, 11/02

- Sondage CNN, 12/02

- Sondage Quinnipiac University, 13/02

- Sondage institut Emerson et la chaîne NBC, 19/02

- Sondage de la chaîne ABC et du Washington Post, 20/02

- Moyenne des sondages établie par le site Realclearpolitics, 20/02

- Sondage East Carolina University, 21/02

- Sondage Change, 21/02

- Sondage UMass Lowell, 21/02

- Sondage Winthrop, 21/02

- Sondage de Telemundo, 21/02

- Enquête Edison Media Research, 23/02

- Etude de la Knight Foundation, 27/02

- Sondage Pew Research Center, 28/02

- Sondage Monmouth, 28/02

- Sondage USA Today, 02/03

- Sondage CBS, 02/03

- Sondage NBC, 02/03

- Sondage WDIV affiliée à NBC et Detroit News, 06/03

- Moyennes de Sondage calculées par le site FiveThirtyEight, 09/03

- Sondage Monmouth, 10/03

- Sondage YouGov, 10/03

- Sondage Mitchell, 10/03

- Sondage Target, 10/03

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

Notes

[1Le 3 mars se déroulaient, dans 14 états du pays, des élections pour l’investiture du parti démocrate à la présidentielle étatsunienne.

[2Des étiquettes d’autant plus arbitraires et orientées en l’absence d’éléments de contexte, comme le soulignait par exemple Sébastien Fontenelle le 5 mars sur Twitter, en interpellant directement Le Monde (« Encore une fois, @lemondefr : en quoi Biden – qui a notamment coopéré avec des élus ségrégationnistes, voté pour la guerre de Bush en Irak et demandé des coupes dans les budgets sociaux des États-Unis – serait-il « moins radical » que Sanders ? ») ou encore d’autres grands médias (« Est-ce que les journalistes dominant·es qui nous répètent en boucle que Joe Biden et Michael Bloomberg sont « plus modérés » que Bernie Sanders pourraient maintenant nous expliquer en quoi consiste exactement leur modération ? »)

[3Voir cet exercice de questions-réponses daté du 4 mars.

[4Les articles reviennent notamment sur les sarcasmes du président étatsuniens à l’égard de Joe Biden « l’endormi » et de Bernie Sanders « le dingue », de « Mini » Mike Bloomberg ou encore d’Amy Klobuchar qualifiée de « femme des neiges ».

[5Les réponses de Michael Bloomberg sont évoquées ici ou .

[6À titre d’exemple – une fois n’est pas coutume ! – ce reportage d’Arnaud Leparmentier.

Voir aussi...

A la une

À Samuel Paty : pour la défense de la liberté d’expression

Encore une fois, un homme est mort, cinq ans après les attentats contre Charlie Hebdo.

Anne-Sophie Lapix et Gilles Bouleau, chargés de com’ de l’Élysée

Quand des journalistes vedettes confondent interview politique et allocution présidentielle.