Accueil > Critiques > (...) > Faits et méfaits divers

En bref

Meurtre de la jeune Fiona et journalisme de proximité

Déclarée disparue depuis plusieurs mois, la jeune Fiona est morte, selon les aveux de sa mère, sous les coups portés par l’ami de celle-ci : un fait divers tragique qui mobilise l’attention des grands médias (et fait la « Une » des JT télévisés), friands de feuilletons à rebondissement, comme le fut et l’est encore « L’affaire Grégory » [1]. Comment ne pas se tenir à l’écart du festin médiatique, lorsque, quotidien régional, on reste voué pour l’essentiel à l’information de proximité ? Plus exactement : comment transformer en information de proximité un drame dont l’écho est national ? Le Journal du Centre a trouvé la solution….

Ainsi, Le Journal du Centre, basé à Nevers et diffusant dans la Nièvre, parvient, tout en restant fidèle à sa vocation de proximité, à faire sa « Une » sur un fait divers se déroulant… dans le Puy-de-Dôme [2] !

Il aura suffi au quotidien local que le beau-père de la fillette disparue, accusé du crime, ait « vécu à Nevers une dizaine d’années », pour en faire un « Neversois », étaler sa photo en première page et transformer cette stupéfiante révélation en information principale du jour. Une nouvelle preuve qu’un appétit insatiable pour les faits divers, surtout les plus sordides, couplé à une recherche constante du « scoop » réduisent la capacité des journalistes à hiérarchiser l’information à une fable et l’actualité à une bouillie…

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

Notes

[1Du nom de Grégory Villemin, un enfant de quatre ans victime les 16 octobre 1984 d’une assassinat dont le coupable n’a pas été découvert. Lire ici même : « Faits divers et diversions : les dessous médiatiques de l’ “affaire Villemin” », compte-rendu d’un « Jeudi d’Acrimed », avec Laurence Lacour, auteure d’un ouvrage consacré à la frénésie médiatique autour de cette « affaire » : Le bûcher des innocents, Paris, Plon, 1993.

[2Ce département, proche de la Nièvre, bénéficie du journal La Montagne qui appartient au même groupe de presse - Centre France - que Le Journal du Centre.

A la une

Enquête du Monde sur les violences policières : allô les confrères ?

Comment une enquête de qualité sur les violences policières contraste avec le pire du journalisme de préfecture.

Google et compagnie : main basse sur l’information

Retour sur les nouvelles formes de collusion entre géants du numérique et médias.

Droit d’informer : Nous ne devons pas nous habituer aux intimidations, aux gardes à vue et aux poursuites judiciaires

Une tribune de Rapports de force en soutien au journaliste Guillaume Bernard.