Accueil > Critiques > (...) > A propos de Cuba

« Les médias cubains : taxidermie de la Révolution » (Risal)

par Ben Dangl et April Howard

Un article qui invite à une réflexion et une discussion sérieuses sur Cuba et ses médias (Acrimed)

« Quelques habitués tirèrent leur chaise vers la petite télévision de la communauté installée dans le parc. Mais ce soir, au lieu du feuilleton standard, le dirigeant barbu de Cuba prit possession de l’écran pour entamer ce qui serait un discours de deux heures sur l’éducation, la santé et les relations internationales. Au milieu des grognements d’indignation, quelqu’un zappa une fois, deux fois. Fidel Castro était sur les trois canaux de la télévision cubaine.

A Cuba, la révolution est peut-être plus présente dans ses médias que nulle part ailleurs. Chaque jour, les citoyens cubains sont bombardés par une campagne de propagande pro-gouvernementale. Même les nouvelles locales les plus terre à terre revêtent un aspect révolutionnaire quand on les voit à travers les lunettes des médias cubains. Mais à quoi ressemblent les médias sur l’île socialiste, est-ce que les gens les achètent ? Est-ce que le contrôle de l’Etat sur les médias possède des éléments qui plaident en sa faveur ? Et finalement, sont-ils vraiment si différents des médias commerciaux des Etats-Unis ? »

Lire la suite sur le site de RISAL

Source : http://www.UpsideDownWorld.org, 17-03-04.
Traduction : Hapifil, pour RISAL.

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

A la une

Nouveau : Nicolas Demorand accueille avec enthousiasme les critiques !

L’éditocrate aurait-il changé ?

Islamophobie : la surenchère complice des médias dominants

Un tract pour la « Marche nationale contre l’islamophobie » (10/11 à Paris)

Réponse à NewsGuard, arbitre auto-désigné des élégances journalistiques

NewsGuard, nouvelle entreprise auto-investie de l’arbitrage des élégances journalistiques et version états-unienne du Décodex, « évalue » depuis mai dernier les sites web français, reprenant le même (...)