Accueil > (...) > Débats passés (2003)

Attac 14, avec le Panta-Théâtre

Les journalistes français et les mouvements sociaux

Avec Pierre Rimbert (Acrimed). A Caen, le 7 octobre 2003 à 20h30 (buffet amical à partir de 19h00)

Les médias contre la démocratie ? Les journalistes français et les mouvements sociaux

Avec Pierre Rimbert, sociologue (Acrimed)

Organisé par Attac 14 avec le Panta Théâtre, rue de Bretagne, Caen.
7 octobre 2003, 20h30 (buffet amical à 19h00)

Café du commerce mondial

Vieille question que celle des rapports entre les médias et la démocratie. Aussi vieille que les médias eux-mêmes ! Mais plus que jamais d’actualité, et d’actualité politique. Les responsabilités nationales et européennes d’un Silvio Berlusconi en sont la triste preuve. Mais il n’est que l’arbre qui cache la forêt. Peut-on encore parler de pluralisme et d’indépendance à l’heure des concentrations et des multinationales ? Peut-on parler d’information à l’heure de sa marchandisation et de l’actualité-spectacle ? Peut-on parler d’espace public quand l’accès aux médias est strictement contrôlé par un microcosme de journalistes omniprésents, tous formés dans le même moule néo-libéral ? Après les manipulations grossières lors des derniers conflits armés, ce sont les mouvements sociaux qui subissent un traitement médiatique oscillant entre chape de plomb et condamnation détournée. Mais les journalistes ne peuvent plus se dire victimes. Depuis les luttes de 1995 jusqu’aux conflits des enseignants et des intermittents, ils font de plus en plus figure de nouvel adversaire socio-politique.

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

Voir aussi...

A la une

Les retraites dans Le Parisien : propagande à la Une

Les Unes exemplaires d’un quotidien aux ordres (bis).

Comment « Le Point » ruine le journalisme

Un communiqué du SNJ-CGT et de la Filpac-CGT.

Sur LCI, Daniel Cohn-Bendit invente des agressions physiques

Pilonner le mouvement social. Quitte à diffuser des fake-news ? Oui.