Accueil > Critiques > (...) > Le journalisme précaire

" Les journalistes aussi... " (Le Monde diplomatique)

Lu dans Le Monde diplomatique (avril 2004).

Les journalistes aussi...

Par Lionel Okas [1]

Souvent très diplômés, des intérimaires de l’information sont réduits au rôle de soutiers du service public, multipliant les contrats temporaires de Brest à Bastia. Au moment où les journaux de France-Inter relataient le mouvement des intermittents du spectacle et évoquaient les abus de ce statut perpétrés par certaines entreprises de l’audiovisuel, on apprit même que les standardistes de France-Inter étaient souvent... des intermittents du spectacle. Le « Silence, on tourne ! » prend un autre sens.

Lire la suite.

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

Notes

[1Lionel Okas est le pseudonyme d’un journaliste.

Voir aussi...

A la une

Enquête du Monde sur les violences policières : allô les confrères ?

Comment une enquête de qualité sur les violences policières contraste avec le pire du journalisme de préfecture.

Google et compagnie : main basse sur l’information

Retour sur les nouvelles formes de collusion entre géants du numérique et médias.

Droit d’informer : Nous ne devons pas nous habituer aux intimidations, aux gardes à vue et aux poursuites judiciaires

Une tribune de Rapports de force en soutien au journaliste Guillaume Bernard.