Accueil > (...) > Les jeux de l’été d’Acrimed

Les jeux d’été d’Acrimed (1) : les mots croisés médiatiques !

par Maxime Friot,

Le numéro 32 de notre magazine trimestriel Médiacritiques, dédié au grand Monopoly médiatique, est paru à la mi-juillet. Vous pouvez toujours vous procurer sur notre boutique. Au sommaire, entre autres, des jeux de l’été, parmi lesquels ces mots-croisés médiatiques inédits... Alors, à vos méninges !

Horizontalement

1. Un groupe médiatique l’est de son propriétaire.
2. Ancêtre de CNews, qui a fait les frais de Vincent Bolloré. — Exprimes.
3. Décision du CSA. — Aux gémonies, s’agissant de la critique des médias.
4. Europe 1 en devient une. — 50-50.
5. On la voit rarement, donc n’existe sans doute pas.
6. On se demande si certains journalistes politiques ne devraient pas y faire un tour. — Matériau pour acheter la presse.
7. Je pour Alain Delon. — Un quotidien du groupe EBRA.
8. Le groupe de Vincent Bolloré, qui réunit Canal +, C8, CNews, CStar.
9. Un grand propriétaire de médias. — On y range ses lunettes.

Verticalement

I. Les éditocrates sont formels : ils n’ont pas besoin d’en recevoir.
II. Le rachat de Marianne par Daniel Kretinsky n’en a été qu’une. — On en sort quand on entend Guillaume Erner ou Nicolas Demorand.
III. Vincent Bolloré peut l’être sur les rédactions du groupe Canal. — Le propriétaire de La Provence et de Corse-Matin a eu quelques démêlés avec ce club de football du Nord.
IV. Après Ruth et avant krief. — Ex-magazine du groupe Prisma. — Conjonction.
V. Benjamin Duhamel, éditorialiste sur BFM-TV, l’est de Alain Duhamel, futur éditorialiste sur BFM-TV. — Un journal portugais.
VI. Comme la maison qui gronde contre un « plan d’économie » et des suppressions de postes.
VII. Ferait comme Jean-Pierre Elkabbach avec Arnaud Lagardère.
VIII. Il a la main sur Le Monde, L’Obs, Télérama...
IX. Faisait partie du groupe audiovisuel public suisse. — Il détient Libération, L’Express, BFM-TV, RMC...




























































 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

A la une

Appel à dons : 20 000 euros pour préparer 2020 !

Nos seules ressources financières : votre soutien.

Le mépris des médias : une raison de plus pour se mobiliser !

Un tract pour les manifestations « contre le projet de réforme des retraites » (10/12).

Violences policières : France 2 enquête…

… non sans prendre une certaine distance.