Accueil > (...) > Le Magazine électronique

Le magazine électronique n°185

par Acrimed,




SOMMAIRE

1. Sortie du Médiacritique(s) n°30
2. Sur le site d’Acrimed
3. Sur d’autres sites
4. Actualité des médias
5. Livres, revues, journaux sur les médias


Le n°30 de Médiacritique(s), notre magazine trimestriel, va sortir de l’imprimerie. Un numéro consacré au traitement médiatique du mouvement des gilets jaunes, avec des dessins inédits de Colloghan !

Vous pouvez vous abonner ou vous le procurer sur notre boutique en ligne ou bien remplir le bulletin en pdf et nous le renvoyer avec un chèque !





2.1. Magazine, Acrimed Hebdo, Flux RSS

Nous vous proposons ci-dessous une sélection… sélective (puisque vous consultez le site régulièrement...) et un peu organisée.

De surcroît, Acrimed vous offre une liste qui complète celle-ci : Acrimed Hebdo. En vous inscrivant, vous recevrez la liste hebdomadaire des articles parus sur notre site. Pour s’inscrire, merci de contacter le secrétariat en écrivant ici, ou  !


2.2. Sélection d’articles publiés sur le site (décembre 2018)


I. JOURNALISME DE PRÉFECTURE

** Gilets jaunes : une journée de matraquage médiatique sur BFM-TV
La chaîne célèbre la victoire des forces de l’ordre face au péril jaune

** Lieux de pouvoir : la carte du Monde diplomatique qui n’a pas plu à l’élite journalistique
Quand une carte d’information générale devient un « pousse-au-crime »

** Panique médiatique face aux gilets jaunes
Les éditorialistes se font conseillers en communication, arbitres de la légitimité des revendications et organisateurs du dialogue social.

** Face aux gilets jaunes, les éditorialistes entre condescendance et mépris
Paternalisme médiatique et conseils de bonne conduite.

** Gilets jaunes : les éditocrates applaudissent Macron et sifflent la fin de la récré
Les éditorialistes aux gilets jaunes : « rentrez chez vous ! »

** Manifestation des gilets jaunes : les éditocrates sont-ils « raisonnables » ?
Quand les éditorialistes condamnent « l’irresponsabilité » des manifestants pour mieux passer sous silence la responsabilité des autorités.

** Gilets jaunes : Hé oh, Le Parisien, on se calme ?
À la chaîne : les Unes exemplaires d’un quotidien aux ordres.

** L’irrésistible ascension médiatique de Benjamin Cauchy
Quand la représentation médiatique se substitue à la représentation démocratique.

** Gilets jaunes : BFM-TV et CNews préparent le « siège » de Paris
Journalisme policier et veillée d’armes sur les chaînes d’info.

** Gilets jaunes : voile médiatique sur les violences policières
Misère du traitement médiatique des violences policières


II. HISTOIRE DE LA DISTRIBUTION DE LA PRESSE

** Petite histoire de la distribution de la presse (2/3) : splendeur et décadence des NMPP-Presstalis
Des « 40 glorieuses » à la crise de Presstalis

** Petite histoire de la distribution de la presse (3/3) : menaces et enjeux actuels
Menace sur la loi Bichet : la distribution aux abois


III. DANS LE RESTE DU MONDE

** Radio France vante les productions israéliennes… et oublie la colonisation
Sens du détail à géométrie variable et omissions contextuelles.

** Silence médiatique sur les élections professionnelles dans la fonction publique
Élections professionnelles et misère du journalisme d’enquête sociale

** Julian Assange seul face au silence médiatique
Soutien au lanceur d’alerte, et fondateur de Wikileaks.

** Humiliations policières contre les lycéens, Barbier et Giesbert complices
Des violences policières légitimées dans les grands médias.

** Affaire Mélenchon : misères du journalisme « d’investigation »
Journalisme d’investigation ou journalisme de révélation ?

** Le Noël plein de compassion du Téléphone sonne (France Inter)
Non, Gérard, tu n’es pas tout seul !




- Une France qui se tient sage (les Cahiers du Cinéma, janvier 19) - « Les médias n’agissent pas que par obéissance, mais par perplexité et bêtise, parce qu’il leur manque une case : la case politique. Habitués à commenter des stratégies électorales, ils ne comprennent pas quand émerge un fait politique, ils ne le voient pas. »

- « Macron dégage » : comment France 3 bidouille ses images d’illustration (Checknews.fr, 17/12) - « En essayant de reconstituer l’origine de la modification, Checknews s’est rendu compte que ce n’était pas la première fois que ces images de fond (derrière le présentateur ou la présentatrice), appelées « plasmas » dans le jargon, étaient modifiées. Comble de l’histoire, il y a trois semaines, un « plasma » a ainsi été modifié pour y ajouter un manifestant arborant un gilet jaune avec une inscription : "Macron, dégage." »

- L’étude sur les gilets jaunes publiée dans le journal Le Monde : une tribune politique maquillée en propos scientifique (La Rotative, 20/12) - « Les "70 scientifiques" ont fait le choix d’aller à la rencontre des personnes présentes dans la rue plutôt que d’interroger des personnes qui militent en ligne (ces deux populations étant en partie communes). Pourquoi pas, mais il faut a minima circonscrire les résultats à cette catégorie et non comme ils et elles font à tous les gilets jaunes. »

- Libé n’est pas “Gilets jaunes” (Image sociale, 05/01) - « Au contraire, Laurent Joffrin assure qu’"aucun mouvement social dans l’histoire récente n’a bénéficié d’une couverture télévisuelle aussi massive, ouverte et même complaisante parfois". Certes, convient-il sans détailler, il y a bien eu quelque "fautes déontologiques", voire un brin de "conformisme". Mais est-ce une raison pour jeter Mediapart avec l’eau du bain de BFM ? »

- La mise en lumière des « gilets jaunes » a caché leur côté sombre (Slate.fr, 08/01) - « Cette sympathie qui accompagne le mouvement reflète en même temps l’attitude de compréhension manifestée par presque tous les interlocuteurs de plateau –mus par une compassion envers "les vrais gens", si souvent absents de la représentation médiatique et politique. Au-delà de leur métier, de leur région d’origine et de quelques éléments biographiques glanés deci-delà, aucune enquête approfondie n’a été conduite sur ces porte-drapeaux. »

- Gilets jaunes : BFMTV défend la doctrine du maintien de l’ordre (médiatique) (Télérama.fr, 09/01) - « "Il y a des raisons" à l’omerta sur les violences policières, poursuit David Dufresne : "Les journalistes sont alimentés par les syndicats de police." Et ils ne veulent pas se brouiller avec leurs sources – ni froisser leurs invités, parmi lesquels moult syndicalistes policiers, sans parler du fauteuil attribué à la porte-parole de la préfecture de police sur BFMTV. C’est pourquoi ils défendent avec tant de virulence le piétinement de l’Etat de droit, tel Dominique Rizet vantant la répression préventive face à un représentant de la Ligue des droits de l’homme dont le discours n’est "pas entendable". »

- En 2019, une autre éducation aux médias est possible (Observatoire des médias, 06/01) - « Ce qui est sous-jacent et même problématique dans cette manière de mettre en place l’éducation aux médias, c’est que même si plein de personnes différentes partagent des fake news ou des théories du complot, on persiste à considérer que seules certaines doivent être éduquées aux médias. Cela sous-entend qu’il y a d’un côté ceux et celles qui s’informent bien (les riches, les intellectuel.le.s, les blanc.he.s, les adultes) et de l’autre, ceux et celles qui s’informent mal (les pauvres, les jeunes, les enfants d’immigré.e.s). Ce sont eux et elles qu’il faudrait donc "ré-éduquer" aux médias. »

- Au "JDD", soupçons de censure d’une enquête sur un proche de Manuel Valls (Marianne, 06/12) - « Cet article destiné au site Internet du JDD, dont la publication aurait dû intervenir à quelques jours du second tour de l’élection législative partielle de la 1ère circonscription de l’Essonne, promettait de faire du tort à l’un des deux candidats encore en lice, Francis Chouat, maire d’Evry et intime de Manuel Valls. »


Vous pouvez retrouver sur notre site le 22e épisode de notre série « Actualité des médias ». Au sommaire ce mois-ci :

I. Du côté des journalistes, des médiacrates et de leurs œuvres
- Multiplication des agressions de journalistes par la police
- Maltraitances médiatiques des violences policières
- Une enquête sur un proche de Manuel Valls censurée au JDD
- Julien Brygo renvoyé avec fracas du Média
- Le JT de France 3 masque grossièrement une pancarte anti-Macron
- Plusieurs médias ciblés par les gilets jaunes
- Le Monde dépassé sur sa droite par ses lecteurs

II. Du côté des entreprises médiatiques et de leurs propriétaires
- Au nom de la lutte anti-terroriste, un projet de règlement européen pourrait tuer l’internet indépendant
- Vincent Bolloré exige 750 000 euros d’un journaliste
- Lobbying payant pour chaînes télé et radio
- Google poursuit son lobbying contre la directive droit d’auteur
- Nice Matin en danger en raison d’un retrait possible d’un actionnaire
- Le licenciement de Mathieu Gallet confirmé par le Conseil d’État
- France Télévisions condamnée pour le fichage de ses salariés


De très bonnes, de bonnes et de moins bonnes lectures.
- Barraud (Boris), Désinformation 2.0, L’Harmattan, décembre 2018, 26 euros.
- Gharioua (Abderrahman), La figure du musulman. D’une altérité exotique à une altérité radicale, L’Harmattan, décembre 2018, 15,50 euros.



Prochain magazine : février 2019

Nous écrire

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

A la une

Filmographie - Des documentaires sur les médias et le journalisme (8) : de P à Q

Plus précisément : de « Le Pacte fragile » à « Qui sème la misère récolte la rage ».

Incendie de Notre-Dame : quand France Info balayait d’un revers de main le danger lié au plomb

En plus de sa rubrique « Vrai ou fake » dédiée au fact-checking, certains articles disponibles sur le site web de France Info ressemblent à s’y méprendre à de la « vérification des faits » : sélection (...)