Accueil > (...) > Les Jeudis d’Acrimed (1996-2019)

Mardi d’Acrimed (9 janvier) : « La révolution russe au prisme des médias depuis 1917 »

par Acrimed,

Le premier « Jeudi d’Acrimed » de l’année 2018 aura exceptionnellement lieu un mardi, le 9 janvier prochain, avec Éric Aunoble, auteur notamment de l’ouvrage La Révolution russe, une histoire française. Lectures et représentations depuis 1917, paru aux éditions de La Fabrique. Nous évoquerons avec lui le traitement médiatique de la révolution russe de 1917, à l’époque dans les médias contemporains, et à l’occasion de son centenaire en 2017.

L’association Acrimed s’est déjà penchée à de nombreuses reprises sur la place et les usages de l’histoire dans les médias dominants [1], de son écriture sous forme de récit distrayant à son instrumentalisation politique, de la résurgence d’une histoire « identitaire » à la promotion des « historiens de garde ». Alors que le centième anniversaire de l’année 1917 en Russie s’achève, il nous a semblé particulièrement intéressant de revenir sur la médiatisation de cet épisode historique majeur, en la comparant avec les différentes lectures qu’il a suscitées au cours du siècle écoulé.

Dans son livre La Révolution russe, une histoire française, paru en 2016, Éric Aunoble, historien spécialiste de la révolution russe et enseignant à l’université de Genève, étudie à travers un vaste corpus de journaux, d’ouvrages politiques, historiques ou romanesques, la réception en France, de 1917 à aujourd’hui, de ces « jours qui ébranlèrent le monde » [2]. Il fait le constat d’un retournement de la lecture des événements – « de l’engouement au dénigrement et à l’effacement » – en particulier depuis la fin de l’URSS. Un retournement qui se cristallise avec la publication du polémique Livre noir du communisme, en 1997.

Comment la révolution russe a-t-elle été traitée dans les médias français à l’époque et à l’occasion de son centenaire ? Pourquoi ? En quoi ce traitement nous éclaire-t-il, plus largement, le rapport de ces derniers avec la science historique et l’Histoire ? Pour débattre de ces questions, Éric Aunoble sera notre invité :


le mardi 9 janvier 2018 à 19h
à la Bourse du travail de Paris
3, rue du Château d’Eau, Paris 10ème (métro République)
Entrée libre
 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

Notes

[1Voir notamment notre « Jeudi » sur « Les usages et les mésusages médiatiques de l’histoire » en 2013.

[2Pour paraphraser le célèbre ouvrage du journaliste et militant américain John Reed, Dix jours qui ébranlèrent le monde.

A la une

Le Monde se transforme en dépliant publicitaire… et s’en félicite

Misère de la presse quotidienne nationale.

Le Parisien atteint par des tirs de LBD ?

Abus de titraille.

Lire : Ces cons de journalistes ! d’Olivier Goujon

Dans Ces cons de journalistes ! (Max Milo, 2019), le journaliste et photoreporter Olivier Goujon revient, exemples et témoignages à l’appui, sur la détérioration des conditions de travail des (...)