Accueil > Critiques > (...) > 2002-2003 : Haro sur la critique des médias

De nouveaux chiens de garde ?

L’amertume de Josyane Savigneau, juge de Serge Halimi

Sur Campus, 1er février 2002, France 2, une partie de l’émission est consacrée à Pierre Bourdieu, mort quelques jours plus tôt. Evoquant la collection Liber-Raisons d’agir, Guillaume Durand mentionne en passant le nom de Serge Halimi, sans citer le titre de son livre ou son objet. Puis la conversation aborde divers sujets relatifs à l’oeuvre de Bourdieu. Mais, plusieurs minutes après l’évocation furtive de Serge Halimi, Josyane Savigneau, journaliste au Monde des Livres, intervient...

Josyane Savigneau : - Guillaume Durand a parlé du livre de Serge Halimi et ça c’est tout de même très différent [du Bourdieu, sociologue décrit par Eribon].

Didier Eribon : - Oui, mais c’est pas lui qui l’a écrit.

J.S. : - Il l’a publié.

D.E. : - Il l’a publié.

J.S. : - Vous disiez que Pierre Bourdieu aimait beaucoup venir débattre, ce qui est vrai. Il est venu au Monde  : les reproches qu’il faisait aux journalistes, que je trouve souvent très justifiés - absence d’analyses souvent, absence de preuves, absence de travail, invectives, amalgames. Or le livre de Serge Halimi qu’il publie et qu’il soutient, c’est exactement ça. Ca veut dire quoi ?

D.E. : - Le livre de Serge Halimi, ne me faites pas dire de mal du livre de Serge Halimi pour défendre Pierre Bourdieu des attaques, moi c’est un livre que j’aime bien. Parce qu’il a posé des questions. C’est un livre rapide, c’est un petit livre. C’est un recueil d’articles d’ailleurs retravaillés dans Le Monde diplo. C’est un livre qui pose des questions très importantes.

J.S. : - Qui pose des bonnes questions, mais à la manière la pire des journalistes !

Guillaume Durand  : - Il s’est un peu défoulé.

D.E. : - Il fallait le faire à ce moment-là. Quand on le lit quelques années après, on se dit : le ton est trop polémique. Mais, quand il l’a fait, il fallait le faire comme il l’a fait.

J.S. : - Je n’en suis pas sûre.

Ainsi Serge Halimi pose de bonnes questions : Mais Le Monde des Livres n’a pas daigné rendre compte de son livre et l’on attend toujours les réponses.

"A la manière la pire des journalistes" ? : on attend toujours du Monde qu’il pose les mêmes questions à la manière la meilleure...

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

A la une

Islamophobie : la surenchère complice des médias dominants

Un tract pour la « Marche nationale contre l’islamophobie » (10/11 à Paris)

Réponse à NewsGuard, arbitre auto-désigné des élégances journalistiques

NewsGuard, nouvelle entreprise auto-investie de l’arbitrage des élégances journalistiques et version états-unienne du Décodex, « évalue » depuis mai dernier les sites web français, reprenant le même (...)

Médias français : qui possède quoi ?

Vous avez dit « concentrations » ? Nouvelle version de notre infographie.