Accueil > (...) > L’actualité des médias (2003-2010)

L’actualité des médias n°58 (25 avril - 31 mai 2007)

par William Salama,

Troubles et tourments dans la presse écrite - Troubles et attentes dans l’audiovisuel - Sans le Net, t’es plus rien.

I. Presse écrite

- Rien ne va plus chez Lagardère. C’était hier : « La Société des journalistes de la rédaction du JDD a adressé mardi 15 mai une lettre ouverte à Arnaud Lagardère, patron du groupe propriétaire du journal. Elle dénonce "une censure inacceptable après la non-publication d’un article sur Cécilia Sarkozy dans lequel on apprenait qu’elle n’avait pas voté lors du deuxième tour de l’élection présidentielle."Vous êtes intervenu samedi auprès de la direction de la rédaction pour que cet article ne soit pas publié", écrivent-ils. Avant d’ajouter : "L’ensemble des journalistes du JDD s’indigne de cette pratique d’un autre âge largement dénoncée par l’ensemble de notre profession, en France comme à l’étranger." Et de prévenir : " Vos relations privilégiées avec Nicolas Sarkozy ne sauraient nous contraindre à renoncer une nouvelle fois aux exigences de notre métier" ». (Stratégies Newsletter, 16 mai).

Et ce n’est pas fini ... : « Les SDJ [Sociétés de journalistes] du groupe Lagardère ont décidé de rendre publique toute intervention sur leur travail. Ainsi hier elles ont dénoncé les "pressions exercées par la garde des Sceaux, Mme Rachida Dati". Cette fois, Lagardère n’est pas directement mis en cause, du moins "on n’en sait rien", rit jaune un journaliste. Rachida Dati a tout fait pour empêcher ¬ en vain ¬ la publication d’un portrait-enquête non autorisé la concernant. Portrait pour lequel un journaliste de l’hebdo avait rencontré le père de celle-ci, lequel lui avait confié des clichés de la ministre enfant. Ces photos ont été retirées à la demande de Dati : "La direction de notre rédaction ainsi que la direction générale des rédactions de Lagardère Active ont choisi de céder", déplore la SDJ.  » (Libération, 30 mai)

- Distribution : Lagardère empêche toujours de tourner en rond. « Faute d’un accord entre les éditeurs de presse (qui détiennent 51% des NMPP) et le groupe Lagardère (49%), les résultats 2006 des NMPP n’ont pu être approuvés », selon Le Figaro du 10 mai [1]

- Le gâteau de l’information financière. Il y a les médias qui divertissent ou estourbissent les temps de cerveaux disponibles [2] et les médias qui délivrent les voies célestes de la feuille de route libérale à la communauté financière [3]. Cette dernière catégorie d’initiés a fait dernièrement l’objet d’une prédation typique : « News Corp., le groupe de Rupert Murdoch, a lancé une offre d’achat, à 60 dollars par action, sur le groupe Dow Jones, qui édite notamment le Wall Street Journal » (Stratégies Newsletter, 3 mai). Et l’agence « Reuters a accepté d’être racheté par son concurrent canadien Thomson pour près de 13 milliards d’euros. Le rapprochement des deux sociétés aboutit au numéro un mondial de l’information financière devant l’américain Bloomberg » (Stratégies Newsletter, 16 mai).

- Outils de mesure publicitaire : Ensemble, c’est tout. Se montrer, se compter. Les publications de la presse quotidienne et hebdomadaire payante comme gratuite « ont officialisé leur entrée dans la société d’études d’audience du média écrit Audipresse, [...] pour travailler avec la presse magazine sur les évolutions de mesure d’audience ». (Newsletter de CB News, 30 avril).

2. Presse Quotidienne payante

-  Le Monde  : Jean-Marie Colombani éjectable... Les rédacteurs du Monde ont voté le 22 mai sur la candidature de Jean-Marie Colombani au poste de président du directoire du groupe pour un troisième mandat consécutif. Seul candidat en lice, il n’a pas ménagé sa peine : interview complaisante offerte par L’Express le 17 mai et ultimatum d’Alain Minc qui déclare aux Echos, le 22 mai qu’il n’y a « pas d’alternative à la réélection de Jean-Marie Colombani  »). Colombani, pourtant, a été « désavoué par la rédaction, sanctionnant sa stratégie d’acquisitions à tout va » (Libération, 23 mai). Le patron du Monde - soutenu par tous les administrateurs externes du groupe (Etienne Pflimlin, Jean-Louis Beffa, Pierre Lescure...), ainsi que par les employés et les cadres du quotidien - a regimbé dans un éditorial (24 mai) assez tarabiscoté dans lequel il « en appelle aux administrateurs  ». La suite est en train de s’écrire : nous y reviendrons

-  France-Soir  : Dominique Jamet démissionne... presque. « Suite à un désaccord éditorial avec le PDG du quotidien, le promoteur immobilier Jean-Pierre Brunois, le directeur de la rédaction de France Soir, Dominique Jamet, a démissionné ». Brunois « reprocherait à Dominique Jamet de ne pas avoir adopté " la ligne populaire de centre droit qu’il lui avait demandée"  ». Mais tout emploi n’est pas perdu pour autant : Jamet « conservera toutefois une chronique dans les colonnes du journal  ». (Stratégies Newsletter, 2 mai)

- Les rendez-vous de Libération . « Le quotidien a reconquis des lecteurs pendant la campagne présidentielle, mais les recettes publicitaires ne sont pas au rendez-vous. Une réflexion est en cours sur une possible prorogation de la période de sauvegarde au-delà de juin  » (Les Echos du 29 mai).

3. Presse Régionale payante

- Appétits. Mi-mai, Le Groupe Hersant Média (ex France Antilles) s’annonçait : « Le secteur de la PQR est en restructuration et nous sommes très attentifs aux mouvements de cession ou de vente de participations » (Newsletter de CB News , 16 mai). Le 24 mai, voilà que Challenges informe qu’un « accord de reprise des Journaux du Midi (Midi libre et Centre presse) et des quotidiens régionaux du groupe Lagardère (La Provence, Nice matin et Corse matin) a été conclu entre les groupes Hersant Media et Le Monde  ». Un accord qui, toutefois, « reste suspendu aux décisions stratégiques de ce dernier  » (Newsletter de CB News, 24 mai).

- Providentielle Présidentielle. « Le Syndicat de la presse régionale (SPQR) a rendu public, mercredi 9 mai, les chiffres de diffusion de 65 journaux régionaux et départementaux au lendemain des 1er et 2e tours de l’élection présidentielle. La hausse de diffusion est conséquente : +68% en moyenne, et une diffusion totale de la PQR de 7,8 millions d’exemplaires les 23 avril et 7 mai. Internet a également été plébiscité puisque la croissance est de l’ordre de 200% pour l’ensemble des sites des journaux régionaux  » (Stratégies Newsletter, 10 mai).

4. Presse Gratuite<

- Les « gratuits » sous tensions ? Selon, l’Association pour le développement de la presse gratuite d’information, « le nombre de pages de publicités achetées dans les gratuits a augmenté de 18,7% en volume au premier trimestre 2007 par rapport a la même période de 2006. Dans le même temps celles de la presse payante ont baissé de 3,9%. L’apparition des quotidiens gratuits, Direct Soir et Matin Plus, a dynamisé le marché. » (Stratégies Newsletter, 25 avril). Mais après « une croissance soutenue, avec "230 créations de quotidiens et magazines d’information gratuits, dont une cinquantaine à dimension nationale ou multi-locale" sur la période 2003-2006 le « cabinet Précepta » prédit « de fortes tensions sur les prix des espaces publicitaires devraient enrayer la croissance et conduire à des rapprochements entre des titres gratuits et des titres payants » en 2008 (Stratégies Newsletter, 30 avril).

-  20 Minutes propose de se faire distribuer comme un payant. Noble dessein ou arrière pensée ? Afin de « développer des partenariats avec certains kiosques et marchands de journaux », Pierre-Jean Bozo, président de 20 Minutes France espère que « certains points de ventes pourraient distribuer » son gratuit, une distribution qui « "serait rémunérée" ce qui permettrait d’apporter aux diffuseurs "un complément de rémunération que souhaite cette profession" ». C’est ce qu’il a proposé à la « commission des affaires culturelles du Sénat qui a mis en place un groupe de travail chargé d’étudier le problème de la crise de la presse d’information générale et politique  » (Stratégies Newsletter, 11 mai).

- « Les bonnes affaires » des DNA . Les Dernières Nouvelles d’Alsace ont lancé « un hebdomadaire gratuit à Strasbourg et sa proche banlieue. Baptisé City Strass, qui « se positionne comme l’hebdo des bonnes affaires strasbourgeoises » (Newsletter de CB News, 22 mai).

- Toujours Plus. Matin Plus « augmente sa diffusion à 400.000 exemplaires(Les Echos, 29 mai).

5. Presse périodique

- Tests et restructurations. A peine acquis (pour 80 millions d’euros) le 4 avril 2007, par le groupe d’Alain Weill Nextradio TV(BFM, BFMTV), le groupe de presse Tests « leader de l’information sur les nouvelles technologies », comme il l’annonce fièrement lui-même, « devrait connaître des mesures de restructuration drastiques » : « 11 titres sur 14 seraient vendus » (Presse News, 11 mai).

- Lagardère Active Média prêt à « dégraisser ». Presse News (29 mai), annonce « 93 départs prévus aux magazines de Lagardère active media [...] sur un total de 1250 soit l’hypothèse basse des 7,5 % à 10 % de réductions, envisagée en janvier dernier par Didier Quillot  ». Lagardère, « affiche une hausse de 8,9 % du chiffre d’affaires au premier trimestre » (Les Echos, 11 mai). Lire plus bas, « coup de froid chez Europe 1 ».

II. Audiovisuel

1. Radios

- France Info a besoin de chaleur. Patrick Roger, transfuge de France Inter et nouveau directeur de la station publique, s’appuie sur un audit (commandité par le Pdg de Radio France, Jean-Paul Cluzel), qui montre que « la description de ce que l’on ressent, à savoir un relatif ennui à l’écoute de France Info et une certaine indifférence de l’auditeur " » (Libération du 4 mai). En conséquence, « il souhaite que France Info se recentre sur l’actualité chaude et approfondisse l’information, l’interactivité et l’innovation  » (Newsletter de CB News, 7 mai).

- Un coup de froid chez Europe 1. Sous le titre « Inquiétudes à Europe 1 au sujet du « plan de sauvegarde de l’emploi », Le Monde daté du 29 mai annonce que le « principe d’un préavis de grève, pour le 5 juin, a été voté par les salariés de la station du groupe Lagardère Active, qui demandent le maintien des effectifs actuels  ». Attention, le climat est tendu et la solidarité avec les non journalistes réelle : « " Alors qu’on nous avait laissé entendre qu’Europe 1 ferait l’objet d’une vigilance particulière, et alors que nous sommes une entreprise très profitable, on nous demande un effort encore supérieur à 10 %, la fourchette la plus haute annoncée par le groupe", s’insurge Olivier Samain, délégué du Syndical national des journalistes (SNJ). " On nous dit que les fonctions supports sont plus importantes à Europe 1 qu’ailleurs dans le groupe, que c’est là qu’il faut faire des économies, et que l’on devrait se satisfaire de voir que notre rédaction, elle, est peu touchée. Mais nous avons vraiment besoin de tous nos postes actuels pour qu’Europe 1 préserve son niveau de qualité, son identité actuelle. Nous sommes déjà la tête sous l’eau ! "  » (ibidem). Une grève à l’antenne est prévue le 5 juin.

- Chaînes Publiques : paroles, paroles, paroles (1) ? L’ancien ministre de la Culture Renaud Donnedieu de Vabres déclarait le 25 avril sur France Inter que «  Nicolas Sarkozy, s’il est élu, ne privatisera pas une chaîne de télévision ou une station de radio de l’audiovisuel public ». (Stratégies Newsletter, 26 avril)

2. Télévisions

- Chaînes Publiques : paroles, paroles, paroles (2) ? Christophe Girard, adjoint PS à la culture du maire de Paris et membre du conseil politique de Ségolène Royal, a dénoncé à la veille de la Présidentielle l’ « abus de pouvoir à quatre jours du deuxième tour de la présidentielle » , dans la signature du contrat d’objectifs et de moyens (COM) de France Télévisions (lire « À France Télévisions, des COM contestés mais votés » dans « L’actualité des médias n°56) : « Comment peut-on sérieusement imaginer que la parole de l’Etat pour les cinq ans à venir puisse être engagée par un gouvernement qui n’a plus comme autre légitimité que celle d’expédier les affaires courantes ? » (Stratégies Newsletter, 3 mai).

- TNT Francilienne et indépendante ? Toujours en phase de sélection, le CSA s’orienterait vers « un équilibre entre les indépendants et les grands groupes » (Newsletter de CB News, 24 mai). Le Monde (29 mai) titre, au conditionnel, « Le CSA pourrait réserver un canal aux chaînes associatives  », mais écrit que « quatre projets seraient favoris pour l’attribution, par le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA), d’une licence de télévision numérique terrestre en Ile-de-France. Il s’agirait du projet défendu par le groupe NRJ, associé pour l’occasion à des télévisions locales franciliennes, de celui réunissant les groupes Lagardère et Hersant et des projets IDF1 et DemainTV. »

- Conflit territorial télécoms/médias, suite. France Télécom a « saisi Bruxelles  » au sujet de la fusion Canal Plus-TPS. L’opérateur reproche « au groupe de télévision payante (filiale de Vivendi) de ne pas respecter les engagements [...dont] : la distribution des 7 chaînes maison comme TPS Star, Sport + ou Cinéstar aux nouveaux distributeurs de télévision, à savoir les opérateurs télécoms ». Du coup, « la fusion Canal Plus-TPS n’échappera pas à l’examen bruxellois » (La Tribune, 21 mai). Une fusion qui rime avec pression qui est aussi ou toujours critiquée par les « éditeurs » : « Les chaînes thématiques sont bousculées par la position dominante de CanalSat sur le marché de la télévision payante par satellite et ADSL » (Le Monde, 30 mai).

-  Goinfrerie publicitaire. La main dans le pot de confiture : « le CSA demande à BFM TV et i-Télé de mieux respecter les coupures publicité  » (Newsletter de CB News, 7 mai).

- Directive TSF et publicité : les vannes peuvent s’ouvrir ... D’ici à fin 2009, le principe qui restreignait la publicité à maximum de 3 heures/jour disparaît. Pour les « films, téléfilms, émissions pour enfants et programmes d’information, le délai séparant deux coupures passe de 45 à 30 minutes ». Mais, « est aussi autorisé le placement de produits dans les programmes (hors émissions pour enfants et d’information), à la condition que le spectateur en soit informé au début et à la fin du programme ». Reste que les ministres européens de la Culture qui ont «  donné leur feu vert à la révision de la directive TSF et à l’assouplissement des règles de la publicité TV », laissent « les Etats libres d’adopter des législations plus restrictives » (Stratégies Newsletter, 28 mai).

III. Sur le Net

- Sans le Net, t’es plus rien. En écho aux dernières prophéties de Jean-Marie Colombani, la newsletter de Tarif Média du 22 mai écrit que « le Net sera la source d’information préférée  » (L’Express du 17 mai) reprenant les conclusions d’un article du Figaro du 17 mai qui « s’attache à détailler les nouveaux comportements des internautes vis-à-vis des autres médias » : « l’ordinateur devient désormais un canal obligé de consommation des médias ») D’ailleurs le groupe Figaro d’annoncer le 21 mai « le rachat à 100% d’evene.fr, premier site culturel français sur Internet  » (Stratégies Newsletter, 22 mai). Et Le Monde est depuis le 15 mai disponible sur le portail d’ Orange : un partenariat avec l’opérateur téléphonique qui « s’inscrit totalement dans la logique multimédia du Monde qui enrichit toujours plus son offre Internet et son offre mobile » (Stratégies Newsletter, 30 avril).

-  Business entoilé. Les affaires étant les affaires, elles continuent...
- TF1 augmente sa participation à hauteur de 26% dans Overblog « hébergeur de blogs gratuits [...] ce qui le place au coude à coude avec son rival Skyblog (5,3 millions) » (Newsletter de CB News, 30 avril). Conséquence : Skyrock a mandaté une banque d’affaires pour trouver un partenaire industriel pour parfaire son développement Internet (Stratégies Newsletter, 4 mai).
- Axel Duroux, le patron de RTL (RTL, RTL2 et FUN), « affiche ses ambitions : il veut que soit réaliser 30 à 35% du chiffre d’affaire dans le numérique » pour « approcher les 30-35% du chiffre d’affaires d’ici à cinq ans s’élève à 199 millions d’euros » (Stratégies Newsletter, 26 avril).
- Spir Communication (20Minutes) a acquis 80% de Mobiljob, site internet mobile dédié à l’emploi et à la formation (Newsletter de CB News, 23 mai).

- Le nouveau-né Rue89.com chasse le scoop (et la publicité). Apparition de Rue89.com, nouveau site d’information créé par un groupe d’anciens journalistes de Libération, (dont Pierre Haski) qui « souhaite "marier le journalisme professionnel et la culture participative de l’internet ». Autre souhait : fonder l’économie de ce nouveau média « sur la seule publicité » et « une levée de fonds est programmée pour l’automne » (Stratégies Newsletter, 2 mai).

Une semaine après son lancement, Rue89.com « affiche une audience supérieure aux sites de marques de presse aussi connues que L’Humanité et La Croix » (Stratégies Newsletter, 21 mai) et déjà quelques « scoops » : l’abstention de Cécilia Sarkozy censurée par le JDD et, le différend entre LCI et Le Monde [4].

Et pour finir...

- Nominations et récompenses, profils bas et compensations

- Laurent Solly, directeur adjoint de campagne de Nicolas Sarkozy, nommé à la direction de TF1, filiale du groupe Bouygues. « Relent berlusconien » selon le PCF, « méthode Berlusconi  » selon le Parti Socialiste (Newsletter de CB News, 24 mai) et « nomination "choquante" » selon le SNJ-CGT (Agence France Presse, 23 mai). On peut aussi ajouter « cynisme » que le Conseil international de la langue française (Cilf) définit ainsi : « Comportement caractérisé par le mépris des conventions sociales, de l’opinion publique et de la morale communément admise.  » Sarkozy et Bouygues méprisant la morale commune ? Impossible...
- Nominations des journalistes Catherine Pégard et Myriam Lévy, respectivement à l’Élysée et à Matignon. Et encore : « Frank Melloul, nommé directeur de la stratégie et du développement international de France 24. Il était, depuis juin 2005, conseiller et chef adjoint au service de presse au cabinet du Premier ministre, Dominique de Villepin ». (Stratégies Newsletter, 3 mai).
- Chez France Télévisions, Béatrice Schonberg, épouse du Ministre Jean-Louis Borloo ne présentera plus le 20heures de France 2. Une émission compensatoire est à l’étude... L’épouse du Ministre Kouchner, Christine Ockrent, doit mettre un terme à la fin du mois de juin à son émission de la 3 « France Europe Express ». Une émission compensatoire est à l’étude...

Bel été en perspective.

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

Notes

[2L’Equipe reste le titre de presse quotidienne nationale le plus vendu, avec 350 528 exemplaires, selon le bilan publié par l’OJD, suivi par Le Parisien (336 337 ex.), puis Le Figaro (322 497 ex.) et Le Monde (312 265 ex)

[3Lire également : « Des chaînes « tout info » bien peu dérangeantes » dans le livraison de juin du Monde Diplomatique comment « ces dernières ciblent les cadres supérieurs et les abreuvent d’informations financières  ».

[4« LCI (groupe TF1) a supprimé de sa grille son émission "Le Monde des idées", réalisée en partenariat avec Le Monde , après la publication d’un article dans le quotidien où une source qualifie LCI d’ « annexe de l’UMP » (Stratégies Newsletter, 16 mai)

A la une

« Grandes Gueules » : Daniel Riolo, un nouvel éditorialiste dans le cirque médiatique

Quand le journaliste sportif devint professionnel du commentaire.

Lire : Berlin, 1933. La presse internationale face à Hitler de Daniel Schneidermann

Retour sur le traitement médiatique de la montée du nazisme.

Gilets jaunes : service minimum dans les magazines féminins

De leur difficulté à rendre visibles les femmes des classes moyennes et populaires